NISKA – GIUSEPPE [LYRICS]


 

Quel bye
Méchant, méchant
La cité, la cité
Ouuuhhhh

COUPLET 1
J’ai le sourire aux lèvres quand j’me trimbale et que je vois que les boloss font la queuleuleu (queue)
Ils ont dit en France “y’a pas de travail”, mais viens sur le rain-té on offre des CDD (ouh)
Tous les jours pour moi c’est comme les cances-va, je bouge où je veux, igo j’attends pas cet été (jamain)
Pelo Gosi vient d’se faire péter, à l’aéroport Roissy-CDG (bow bow bow bow)
Bangui, Brazza, Dwala, bantous énervés qui font pas la mala
Prévoient l’avenir sans jamais dire “Inch’Allah”
Attends vite fait, je t’explique en lingala : “Mama neyo
Bapéti batiki bousala (tiki) maligui coutéka ma chichi (teka)”
Les grands leur racontent des salades, leur font croire que c’est comme ça dans la cité

PONT
Chevalier du game, y’a du sang de traître qui coule sous l’épée (pée)
Chacal tu crois quoi, mais jamais d’la vie on va tout laisser (jamais)
Chacun fait son biff, on verra bien qui va rester (qui)
Charo est le gang (king), Charo est le gang

REFRAIN
A la base, c’est le boss, personne parle avec lui
Tout le quartier le craint, il règle tous les ennuis
La hagra ça paie pas, les petits l’ont averti
Un soir tard dans la nuit : “ils ont fumé Giuseppe”
Ils ont fumé Giuseppe : “ils ont fumé Giuseppe”
Ils ont fumé Giuseppe : “ils ont fumé Giuseppe”
Ils ont fumé Giuseppe : “ils ont fumé Giuseppe”
Ils ont fumé Giuseppe : “ils ont fumé Giuseppe”

COUPLET 2
Baltringue t’a quitté le quartier
Chacun fait son temps, maintenant faut partir
Ça tire au pe-pom, ça tire au mortier
Toujours au combat, j’vais mourir martyr (grah)
Bitches, rappelle-moi après, pendant le charbon j’parle pas aux phone
J’t’ai dit qu’j’suis cramé, joue pas la folle
Arrête de d’mander c’est quoi la somme (oh)
On a grave gravi les échelons sans jamais poser une genou à terre (gang)
Eux, ils parlent, font pas de biftons, donc ils ont cru que ça allait tomber du ciel
A la barre, même si t’as raison, sans bon baveux tu vas manger du ferme (ferme)
Tu veux d’garer pas loin d’Louis Vuitton, tous les passants ont admiré le Ferr’ (ohhhh)
Là, c’est bon (c’est bon), paie-moi, parle plus chinois (parle plus chinois), sinon (sinon) j’augmente le prix 2 fois (le prix 2 fois)
C’est bon (c’est bon), j’allume, j’parle plus chinois (on parle plus chinois)
Charo est le gang (king), Charo est le gang (ouhhhhh)

REFRAIN
A la base, c’est le boss, personne parle avec lui
Tout le quartier le craint, il règle tous les ennuis
La hagra ça paie pas, les petits l’ont averti
Un soir tard dans la nuit : “ils ont fumé Giuseppe”
Ils ont fumé Giuseppe : “ils ont fumé Giuseppe”
Ils ont fumé Giuseppe : “ils ont fumé Giuseppe”
Ils ont fumé Giuseppe : “ils ont fumé Giuseppe”
Ils ont fumé Giuseppe : “ils ont fumé Giuseppe”

Ouuhhhh
Que du que du que du que du
Méchant, méchant
Encore nous
Que du que du que du que du
Quel bye
Méchant, méchant, méchant, méchant…

 

Niska – Giuseppe :