21 Savage, Meek Mill et un collectif d’artistes se mobilisent en faveur d’un jeune rappeur emprisonné

Un collectif de rappeurs menés par Meek Mill et 21 Savage a décidé de se mobiliser afin d’aider Jamal Knox, jeune rappeur de Pittsburgh incarcéré pour avoir menacer des policiers dans l’un de ses textes.

Très impliqué dans l’action social ces derniers mois, Meek Mill s’est tout récemment engagé avec Jay-Z en faveur d’une réforme du système judiciaire américain. Une tâche qui s’annonce longue et particulièrement compliqué mais qui porte déjà ses fruits, certains politiques ayant affiché leur soutien aux idées des 2 rappeurs. Et c’est justement pour un homme emprisonné que Meek Mill a mobilisé un collectif composé de nombreux rappeurs, parmi lesquels 21 Savage, Chance The Rapper, Killer Mike ou Fat Joe.

Ensemble, ils demandent la libération de Jamal Knox, aussi connu sous le pseudo de Mayhem Mal, son nom d’artiste. Bien connu à Pittsburgh, il a été arrêté puis placé en détention et risque désormais 2 ans de prison. La justice lui reproche d’avoir cité le nom de plusieurs officiers de police dans l’un de ses morceaux, tout en les insultant et en les menaçant.

Interrogé par le New York Times, Killer Mike a voulu justifier cette mobilisation en faveur de Knox : “La musique country interdite reçoit un sens plus poétique que le gangsta rap et j’écoute les deux. Je peux vous dire que les paroles sont sombres et brutales quand Johnny Cash décrit la fusillade d’un homme dans Reno juste pour le voir mourir et quand Ice Cube rappe sur un drive-by au début de sa carrière. C’est la même que les fouilles policières. C’est juste une autre forme de discrimination raciale”.

Se référant au 1er amendement qui garantit notamment une totale liberté d’expression, ils ont également signé ensemble une lettre qu’ils ont envoyé à la Court Suprême afin qu’elle annule cette décision. Autant dire que la mobilisation est grande en faveur de cet homme autour duquel un drôle d’engouement s’est créé en quelques heures.