Niska accusé de violences physiques envers Aya Nakamura sur les réseaux !

L’affaire est bien évidemment à prendre avec des pincettes, mais elle agite les réseaux sociaux depuis 24 heures, alors que ce vendredi 8 mars est une journée particulière puisqu’il s’agit de la Journée des droits des femmes, ou Journée internationale de la femme.

L’information circulait sur les réseaux sociaux depuis des mois, notamment depuis que les principaux intéressés s’étaient envoyés des private jokes en commentaires sur Insta, ou encore que quelques vidéos amusantes, laissant supposer leur relation amoureuse, y avaient circulé. Si dans le game, beaucoup de monde était au courant, du point de vue du grand public rien n’était moins sûr : pourtant, Aya Nakamura et Niska ont vraiment été en couple. C’est malheureusement une affaire à la fois triste et grave, s’il elle était confirmée, qui a définitivement validé leur relation aux yeux du public.

Le spécialiste people des réseaux sociaux, Aqababe, suivi quelques heures plus tard par l’instagramer Kuntakinte et de nombreux médias, ont ainsi diffusé des messages qui accusent Niska d’avoir frappé Aya Nakamura alors qu’ils étaient en couple.
Tout est parti d’un message, avec une photo, publié dans sa Story Insta (puis supprimé) par la chanteuse de 23 ans laissant apparaître l’un des ses yeux largement tuméfié. Une photo simplement accompagnée d’un très court message : “Merci qui ?!!!”

La photo a vite été reprise par Aqababe, qui a tout de suite accusé Niska d’être le responsable de l’état physique d’Aya Nakamura. Il a également joint, à la photo, une courte vidéo où les 2 apparaissent ensemble (au Maroc), et échangent un bisou, confirmant bien qu’ils ont été en couple. Très vite, la toile s’est donc affolée, élaborant le scénario de leur histoire, jusqu’à expliquer que leur séparation aurait été provoquée par cette situation, qui rappelle une autre histoire, entre Chris Brown et Rihanna.

De son côté, Kuntakinte a révélé une supposé conversation (en DM) qu’il aurait eu avec Aya Nakamura ce lundi 4 mars. Dans celle-ci, dont il a publié les messages, l’interprète de Djadja aurait confirmé les faits énoncés, bien qu’elle semble surprise qu’ils aient été rendus public.

Bien évidemment, rien n’a été officiellement évoqué ni d’un côté, ni de l’autre. Mais avec les très nombreux messages partagés sur les réseaux sociaux, l’histoire risque de faire énormément de bruit dans les prochains jours. Rappelons que ce vendredi est la Journée international de la femme, et que ce sujet polémique tombe à point nommé pour de nombreux médias de masse qui pourrait en profiter pour s’intéresser à cette affaire… qui forcément mettrait en mauvaise posture l’auteur du récent et puissant Giuseppé. A moins que très vite, et on l’espère, on découvre que tout cela ne soit qu’un énorme malentendu, ou autre manipulation…