Kalash donne sa version des faits après son arrestation sur les Champs-Elysées

Arrêté après avoir embouti plusieurs véhicules avec le sien en plein Champs-Elysées, Kalash a été libéré. Il a tenu a donné sa version des faits dans un communiqué. 

C’est un drôle de samedi soir qu’a vécu Kalash le 16 mars. Après avoir été invité par Drake à monter sur scène, il a été convié en garde à vue par la police. Entre temps, il a accroché quelques voitures sur les Champs-Elysées à bord d’une Porsche avant d’avoir une altercation avec les forces de l’ordre. L’artiste antillais a alors été soupçonné d’avoir commis un délit de fuite, d’où la cause de son arrestation. Une version des faits que l’artiste et son entourage ont tenu à démentir à travers un communiqué rédigé par son avocat et publié sur ses comptes Facebook et Twitter.

En résumé, les vidéos de la scène auraient été mal interprétées et il s’est bien garé pour faire un constat, rappelant au passage que les accrochages n’ont pas fait de blessés, mais uniquement des dégâts matériels. Il dénonce également des violences policières qu’il aurait subi ainsi que DJ Ken et des insultes reçues par sa manager. Les 3 ont d’ailleurs prévu de porter plainte contre les policiers et c’est face à la justice que seront donnés de plus amples détails…

De retour de vacances à Saint-Martin

Kalash avait toutes les raisons d’être détendu puisque le rappeur-chanteur vient de faire un séjour vacancier à Saint-Martin. Pendant son passage sur l’île française, l’auteur de Mwaka Moon a surtout passé du temps… sur des quads. Au point d’en faire à l’intérieur de la villa dans laquelle il séjournait…