Décédé le dimanche 24 mars, le rappeur Tech 9, figure reconnue dans le monde des clashs à Philadelphie, faisait face à des accusations de viol sur mineur avant sa mort.

Son décès le 24 mars avait fait réagir de très nombreux artistes, de Kendrick Lamar à Meek Mill en passant par Lupe Fiasco ou Denzel Curry. A 32 ans seulement, Tech 9 (à ne pas confondre avec Tech N9ne), originaire de Philadelphie et figure du battle rap aux Etats-Unis, s’était éteint dans des circonstances qui n’ont pas été dévoilées à la presse. Plus d’une semaine après son décès, certaines révélations viennent malgré tout jeter le trouble sur le comportement du rappeur dans sa vie privée.

Le Philadelphia Magazine explique en effet aujourd’hui que le rappeur a été arrêté le 5 janvier et inculpé pour possession de vidéos pédopornographiques, attentat à la pudeur ou encore corruption de mineurs. C’est la fille d’une femme avec qui Tech 9 (de son vrai nom Akhiym Mickens) sortait qui l’a accusé, expliquant qu’il s’était notamment masturbé devant elle ou l’avait menacé avec un couteau pendant qu’il tentait de la toucher. Des accusations graves corroborer par certains films retrouvés par la police mais qui ne s’était pourtant pas ébruitées, l’accusé devant même comparaître devant un tribunal le lendemain du jour de sa mort. Des documents officiels ont même été diffusés sur les réseaux sociaux, portant clairement atteinte à l’image de pionnier du battle rap aimé par tous. On ne sait désormais pas ce qu’il adviendra de ces accusations, ni même si l’enquête allait confirmer ou infirmer les accusations…