La justice américaine a ordonné à Kodak Black de se soumettre à un test ADN, alors qu’elle le suspecte d’être impliqué dans une affaire de viol commis en Caroline du Sud.

S’il est un habitué des tribunaux et des prisons, y séjournant à plusieurs reprises dont la dernière fois d’avril à août 2018Kodak Black pourrait bientôt y retourner pour un long moment. Un tribunal de Caroline du Sud a en effet ordonné à Kodak Black de se soumettre à plusieurs tests afin de récolter son ADN et sa salive. Des éléments qui pourraient permettre de prouver sa culpabilité pour le viol d’une jeune femme qui avait assisté à un concert du rappeur qui avait lieu à Columbia et qui s’est produit il y a 3 ans.

Cette requête fait suite à une demande de l’avocat de la victime, EL Clements III, qui souhaite savoir si Kodak a effectivement abusé de sa cliente. Des suspicions nées d’un 1er test effectué sur la jeune femme et dont l’ADN ressemblait fortement à celle du rappeur, déjà impliqué dans une affaire similaire dans sa Florida natale. Si tel est le cas, le rappeur risque jusqu’à 30 ans de prison, ce qui l’éloignerait définitivement de la musique…

Si son équipe et lui-même n’ont pas réagi, Kodak n’a visiblement pas vraiment peur puisqu’on l’a notamment ces dernières heures sur un bateau, profitant notamment d’une balade sur un magnifique bateau.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Bitch 😳 LEMME DRIVE THIS BOAT 🤗

Une publication partagée par The Big Stepper (@kodakblack) le