DOSSEH – LE BRUIT DU SILENCE [LYRICS]


 

 

INTRO
Joshy Josh
Yeah

COUPLET 1
J’aime pas les faux qui jactent (oh), qui trahissent pour des chattes (yeah)
J’aime voir son boule gé-char (ouh) ou quand j’ai mes sons qui chartsent (yeah)
J’aime quand mes G’s s’engraissent (oui), assurent l’avenir d’nos fils (oui)
Pas quand la justice française (non) protège des pédophiles (pute)
J’suis pas un nouveau riche, j’suis un ancien misérable (skirt)
J’suis avec une louve au Ritz, y’a l’poto qui est libérable
J’aime pas ton air désinvolte (non non) quand j’te parle de révolte
C’est pas tes terres qu’on vole, c’est pas ton peuple qu’on viole

PRE-REFRAIN
Chérie, j’aime pas te voir rer-pleu (yeah) sauf si c’est pendant la vrette-le
J’voulais juste un meilleur train d’vie (yeah) comme un putain d’policier véreux
Et si, parfois, j’suis agaçant, apaise-toi avec cette mélo’
J’suis petit, marron et attachant comme un putain de gramme d’héro’

REFRAIN
J’aime pas regarder les prix, ni ouvrir les lettres de relance
J’aime son visage quand elle crie, et le bruit de ton silence
J’suis comme les Emiratis, j’aime pas regarder les prix
J’aime pas le manque de hiérarchie, tout l’temps, faut r’cadrer les p’tits
J’aime son visage quand elle crie, et le bruit de ton silence

COUPLET 2
J’aime pas l’audace des putes (yah) qui critiquent d’autres putes (yah)
J’aime pas les bouches de vieilles, j’aime pas les lanceurs d’réput’ (pute)
J’aime pas voir ses larmes couler quand j’n’ai fait que lui dire c’qu’elle est
Ni voir les anciens d’la tess (tess) s’piquer dans les escaliers (‘caliers)
J’aime pas trop traîner en chicha (non), j’aime pas les strass sur votre T-shirt (chuut)
Je n’aime pas vos sombres panoplies : Philipp Plein, Louboutin ou Zanotti (yah)
Regarde la gueule du monde, j’aime pas voir c’qu’on en a fait (regarde)
Regarde ta gueule de monstre (regarde), tu r’ssembles à un lendemain d’fête (pute)
J’aime pas c’putain d’yaourt à la cerise, qui traîne pendant des semaines dans l’frigidaire (non)
Ma p’tite entreprise connaît pas la crise (ah), j’la gère avec une rigueur militaire
J’aime la joie sur l’visage de mes proches, fier de moi comme si j’étais médaillé
J’aime pas les bicraveurs du dimanche qui t’prennent des échant’ pour les détailler

PRE-REFRAIN
Chérie, j’aime pas te voir rer-pleu sauf si c’est pendant la vrette-le
J’voulais juste un meilleur train d’vie comme un putain d’policier véreux
Et si, parfois, j’suis agaçant, apaise-toi avec cette mélo’
J’suis petit, marron et attachant comme un putain de gramme d’héro’

REFRAIN
J’aime pas regarder les prix, ni ouvrir les lettres de relance
J’aime son visage quand elle crie, et le bruit de ton silence
J’suis comme les Emiratis, j’aime pas regarder les prix
J’aime pas le manque de hiérarchie, tout l’temps, faut r’cadrer les p’tits
J’aime son visage quand elle crie, et le bruit de ton silence

 

Dosseh – Le bruit du silence :