Angèle, directrice de l’Anti-Sexim Academy dans Balance ton quoi [Clip]

La chanteuse belge Angèle a balancé son tout nouveau clip sur Youtube ! Balance ton quoi, titre tiré de son album Brol sorti en octobre 2018 et déjà triple platine, nous impose avec justesse la vision de la chanteuse de 23 ans sur notre société.

Véritable phénomène, pilier de la musique francophone actuelle, influenceuse et suivie par plus de 1,5 millions de followers sur Instagram, Angèle est devenue incontournable. Un nouveau statut qui lui permet de faire entendre sa voix quand il s’agit d’aborder des thèmes particulièrement sérieux. Ce nouveau clip est justement une ode à la lutte contre le sexisme avec un titre qui fait directement référence au mouvement #Balancetonporc, datant de plus d’un an déjà (octobre 2017). Angèle veut ainsi inciter les femmes et les hommes à dénoncer les comportements sexistes, grâce à une école atypique, l’Anti-Sexim Academy, dont elle est la directrice. “Le Féminisme, c’est bien”, déclare l’artiste sur Instagram.

Les milliers de fans d’Angèle et les internautes curieux (le clip est déjà #1 des tendances sur Youtube et cumule plus de 4 millions de vues) ont pu se délecter d’une vidéo fraîche et humoristique, mais toujours avec une pointe de sérieux. Si la chanteuse connaît la recette de la mélodie douce et des paroles bien rodées, on ne peut pas lui reprocher de ne pas se casser la tête à dénoncer les dérives de la société, toujours avec humour et fraîcheur. Produit par Charlotte Abramow, déjà réalisatrice de Je veux tes yeux et La Loi de Murphy, le clip nous plonge dans un univers à la hauteur du sujet abordé. On retrouve également en guests les acteurs Pierre Niney et Antoine Gouy, qui ont vraisemblablement besoin de cours particuliers sur le consentement d’autrui.

“Je reviens juste sur un point qui n’est pas forcément hyper limpide, c’est juste que quand une fille dit non, j’ai l’impression, souvent, que cela sous-entend… ” demande le comédien césarisé en 2015 dans une scène qui ressemble à une réunion des alcooliques anonymes. Et Angèle de rétorquer “C’est NON” devant un Pierre Niney médusé.

Ils sont une vingtaine à se former à l’Anti-Sexim Academy, dont les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes en s’offrant les uniformes officiels. Réalisés en collaboration avec la marque Meuf Paris, ils seront d’ailleurs prochainement en vente et les bénéfices seront reversés à 2 associations féministes. Engagée jusqu’au bout, Angèle !