Le nouveau site RAPRNB est arrivé !

Une nouvelle ère commence pour notre site Web : raprnb.com fait peau neuve avec une toute nouvelle version plus belle, plus ergonomique et qui comporte de nouvelles fonctionnalités. 

En 1998, le rap français vit son 1er âge d’or. De chaque côté de l’Atlantique, près de 20 années de hip-hop et de rap se sont déjà écoulées, de Dj Kool Herc, Sugarhill Gang et Grandmaster Flash & The Furious Five aux Ultamagnetic Mc’s, Run DMC, Public Enemy, Eric B & Rakim jusqu’au Wu-Tang. Ici, l’histoire s’écrit avec Lionel D, NTM, IAM, Assassin ou encore Mc Solaar. L’époque se veut alors Black, Blanc, Beur, la devise “Touche Pas A Mon Pote” fait l’actualité politique…

1998 donc. Le Suprême NTM sort son 4ème et dernier album, concluant le 1er chapitre de ce mouvement musical encore jeune en France. Skyrock est la 1ère radio nationale à le diffuser massivement depuis quelques mois tandis que le Secteur ä braque le game avec sa dream team composée des anciens membres du Ministère AMER (Passi, Stomy Bugsy et Doc Gynéco), mais aussi les Neg’Marrons, Ärsenik, ou encore Pit Baccardi (grand frère de Dosseh)… C’est au début de cet été, alors que la France est sacrée pour la 1ère fois championne du monde, que débute l’histoire du magazine R.A.P, pour Rimes Anticonformistes Positives.

De Will Smith à PNL

Le 1er numéro du magazine R.A.P. met en couverture Will Smith qui cartonne avec son rap cool et souvent inspiré de ses propres rôles au cinéma, à l’image de Wild Wild West. Le début d’une aventure qui perdure encore aujourd’hui, et sera déclinée en 179 numéros, sans compter les hors-séries consacrés à des artistes (Booba, Sexion d’Assaut…), à des labels (Def Jam) ou au R&B.

couve mags 1

Le R&B justement, entre dans le titre pour le numéro 44, daté de février 2002. C’est l’époque de l’avènement du R&B français (de Matt Houston à Wallen) après un âge d’or américain qui découlait naturellement de la New Jack Swing (Aaliyah, Usher…). Des 2 côtés de l’océan, les 2 courants musicaux ne forment quasiment qu’un : les beatmakers sont souvent les mêmes, la construction des morceaux est proche et les collaborations et ponts sont nombreux entre les artistes. Le magazine devient R.A.P. R&B (RAPRNB), mais beaucoup continueront de l’appeler R.A.P ou Rap Mag.

De NTM à IAM, en passant par Stomy Bugsy, Passi, Doc Gynéco, Ärsenik puis Lunatic, le 113, la FF, les Sniper, les Psy4 de la Rime, Disiz La Peste, Rohff, Diam’s, Sinik, Kery James, Booba, la Mafia K’1Fry, La Fouine et plus tard la Sexion d’Assaut (ainsi que Maître Gims et Black M en solo), Kaaris, Lacrim, Nekfeu, SCH, Jul ou PNL, se relaieront en couverture en même temps qu’ils écriront les lettres de noblesse du rap français. Du côté des ricains, Dr. Dre, Eminem mais aussi 50 Cent, Black Eyed Peas, Usher ou encore Sean Paul (entre autres) s’affichent également en Une.

Du papier à la Toile

Au milieu des années 2000, le magazine s’écoule jusqu’à 100 000 exemplaires par numéro, déjà loin devant la presse rock qu’une élite persistait à faire croire qu’il est encore le genre musical dominant. En 2004, R.A.P. R&B récolte l’équivalent d’un award en terme de presse écrite : l’organisme qui contrôle les chiffres de diffusion de la presse (l’OJD) donne à R.A.P. R&B l’Etoile OJD de la plus forte progression toutes presses confondues. Mais l’heure du numérique pointe déjà ses algorithmes.
Musique avant-gardiste, le rap migre vite vers la Toile et il faut suivre la cadence. Notre version Web est d’abord disponible sous le format MySpace (époque oblige) avant de devenir un blog et enfin un site : raprnb.com en 2010.

Servant dans un 1er temps de vitrine en ligne au papier avant de peu à peu se constituer comme un média à part entière avec sa cousine, la chaîne YouTube. Celle-ci est inaugurée avec un making of de la couverture de Booba pour le numéro 103, daté de janvier 2007. Le Duc est d’ailleurs l’artiste qui s’est le plus de fois affiché en couverture de notre magazine avec un total de 8 apparitions. Un score qu’il partage avec Maître Gims, en solo, accompagné de la Sexion d’Assaut ou du Wati B.

De toutes nouvelles fonctions

C’est fort de cette histoire déjà acquise, et que l’on écrit encore (une nouvelle formule du magazine papier arrive), que le site raprnb.com présente une version 2.0. Au programme de cette évolution : un nouveau design, une amélioration de son ergonomie et de nouvelles fonctionnalités mises au service de l’internaute. Vous pourrez donc continuer à consulter de l’actualité de la musique urbaine, du rap au R&B, mais aussi tout son lifestyle : mode, séries, cinéma, sport, people et société comme nous l’avons toujours proposé, tout en profitant de nouveaux services.

site raprnb

Tandis que des features sont encore en préparation et que notre chaîne YouTube est de plus en plus active, vous pourrez ainsi consulter une base de données complète sur les artistes (de leur biographie à leur discographie, avec tout ce que cela inclut de lyrics, de playlists, etc…), un agenda sur toutes les actualités musicales à venir, notre Instagram à consulter directement sur notre site, et notre TV.
RAPRNB.TV est un espace entièrement mis à votre disposition pour diffuser vos créations (chansons, freestyles, clips, interviews, reportages, performances live, danse, graffiti…).

Enfin, cette évolution est accompagnée d’un nouveau logo pour la marque R.A.P. R&B. Un double R pour les genres musicaux, et son lifestyle, que nous avons toujours défendus, et qui constituent désormais la musique urbaine, le courant musical majeur en France.

On vous laisse découvrir…