On découvrait en fin de semaine dernière, ce jeudi 25 avril, une collaboration inattendue entre le Dj electro à la tête de guimauve, Marshmello, le rappeur Tyga et le chanteur Chris Brown, réunis (à l’initiative du Dj) sur le morceau Light It Up. Si la combinaison plutôt club fonctionne, pour certains elle n’avait pas lieu d’être.

Alors qu’on vous présentait le clip de Light It Up ce week-end (déjà proche des 6 millions de vues sur YouTube), soulignant l’improbable réunion des hitmakers Marshmello, Tyga et Chris Brown, très vite une polémique est née aux States à cause de ce morceau.

Il ne pouvait presque pas en être autrement quand on connaît la popularité du Dj et producteur, et la passion qu’il déchaîne depuis quelques mois : les éditeurs de Fortnite ne s’étaient pas trompés et avaient même organisé un concert de Mershmello le 2 février 2019 sur leur plateforme. Et s’il n’est pas question, pour leurs détracteurs de remettre en question le talent de chacun des artistes présents sur Light It Up, il est question de leur comportement. En effet, les supporters de Mello ont tenu à faire savoir qu’ils ne comprenaient pas comment il avait pu s’associer à 2 artistes régulièrement impliqués dans des affaires d’accusation de viol ou de violence (l’histoire de CB et Rihanna en 2009) sans compter les histoires clashesbagarres et autres polémiques…

En tête de ce mouvement de protestation dès la sortie du clip de Light It Up, le groupe de pop écossais Chvrches avec qui Mello a collaboré sur le morceau Here With Me, sorti en mars 2019. Le groupe a posté un message sur Instagram pour partager son étonnement, voire même son mécontentement : “On est vraiment étonné, gêné et contrarié par le choix de Marshmello de travailler avec Tyga et Chris Brown…” Ils poursuivent : “On aime et on respecte Mello en tant que personne mais travailler avec ces gens qui sont des prédateurs et des tortionnaires, les réhabilite, les excuse et finalement on approuve leur comportement. Ce n’est pas quelque chose que nous pouvons accepter et allons valider.”

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par CHVRCHES (@chvrches) le

Un message auquel Tyga a directement répondu dans les commentaires du post, rappelant qu’il reste un homme et que comme tout le monde il peut faire des erreurs : Nous sommes tous des enfants de Dieu. On fait tous des erreurs, personne n’est parfait. Gardons l’énergie positive.”

Ce week-end, à son tour, Chris Brown a répondu au groupe d’indie pop, en commentant différents messages postés par les Chvrches sur leur Insta. On peut lire : “Bande de loosers. Ils se sont ce genre de gens que je souhaite voir marcher devant un bus plein de malades mentaux qui leur fonce dessus… Ou encore : “Continuez de ramper devant vos peurs et votre haine. Je suis noir et j’en suis fier…

De son côté, la chanteuse et leader des Chvrches, Lauren Mayberry, a reçu des messages obscènes et violents sur ses réseaux sociaux de la part des fans de Tyga et Breezy. Elle a choisi d’en publier un où l’auteur souhaite la voir se faire “violer par Tyga…, allant même jusqu’à ramener R. Kelly dans l’histoire…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lauren Mayberry (@laurenevemayberry) le

Le niveau est donc très élevé… mais se pose la question des artistes et de leur liberté de continuer à pratiquer leur art quand ils sont confrontés à leurs démons, et condamner par la justice notamment (dans le cas de Chris Brown et Tyga) pour des affaires de mœurs (accusation de viol, violence…). Qu’en pensez-vous ?