Le prince de Bel-Air, c’est une série qui a marqué plusieurs générations. Une série soignée, drôle et poignante avec un générique qui pourrait encore faire danser ton daron aujourd’hui. A l’heure où le hip-hop se dansait dans les halls d’immeuble, que les graffeurs étaient à la mode et qu’un gars dans ta cité se baladait avec une enceinte, le monde découvrait Will Smith. C’était les années 90.

Pour les nostalgiques, mais aussi ceux qui découvrent, il y a 2 mois à peu près, Morgan Cooper avait balancé son trailer d’une réinterprétation du Prince de Bel-Air. La vidéo était devenue virale quelques heures plus tard au point de faire réagir Will Smith en personne.

Si vous n’avez pas eu la chance de grandir dans les années 90, ou que vous avez loupé le phénomène (trop occupé dans d’autres activités plus obscures par exemple) ou que vous ne connaissez que la version de Soprano avec son morceau Fresh Prince), on a pensé à vous. Le Prince de Bel-Air, interprété par Will Smith entre 1990 et 1996, c’était l’histoire d’un jeune adolescent envoyé, par sa mère, vivre chez son oncle fortuné (Oncle Phil) joué par James Avery. Le monde entier a pu suivre toutes les extravagances du jeune Prince passé de la hess de Philadelphie à l’abondance du fameux quartier de Bel-Air. 2 milieux que tout oppose, et qui a rendu le scénario presque classique en abordant le thème du choc des classes sociales. A une époque où tout ce qui était en vogue dans les décennies précédentes revient, Morgan Cooper transpose le concept du Prince de Bel-Air à notre époque et imagine ce que serait la série aujourd’hui, comme Hollywood sait si bien le faire depuis quelques années avec ses adaptations et autres remakes…

Refaire Le Prince de Bel-Air à l’identique n’aurait pas eu de sens pour Morgan Cooper. Comme vous avez pu le constater, fini les couleurs pastels et flashys qui accompagnait l’American Dream, qui à cette époque symbolisait réellement l’espoir pour tous les self made men/women. Le réalisateur laisse place à un ton plus vrai, plus acerbe, plus dur. Une réalité plus brutale donc à l’image de ce que vit la communauté afro-américaine depuis plusieurs années (voire toujours). Cette fois, le parcours est compliqué, violent mais plane toujours cette note d’espoir.

“Brillant”, c’est ce qu’a déclaré Will Smith après la vision de la bande-annonce. Il évoque d’ailleurs des similitudes entre l’homme qu’il était dans les années 90 et le personnage obscur de ce trailer. Même si le projet reste hypothétique, Morgan Cooper aura eu le mérite d’avoir la reconnaissance de cet ancien rappeur devenu un géant Hollywoodien. Il a également invité le vidéaste ainsi que Mike Soccio, le scénariste sur la 1ère saison originale, à venir discuter avec lui dans une vidéo postée sur sa chaîne YouTube. Réussir à faire passer de la comédie au drame cette série, c’est tout le génie et la vision que la superstar américaine a tenu à saluer.