Kodak Black : de nouvelles informations après sa dernière interpellation

Arrêté ce week-end en marge du festival Rolling Loud, on en sait désormais plus sur les raisons de l’arrestation de Kodak Black.

Habitué des prisons et des tribunaux, Kodak Black n’en a toujours pas fini avec ses problèmes judiciaires. Arrêté ce week-end alors qu’il devait se produire au festival Rolling Loud, XXL précise aujourd’hui que son interpellation ne s’était pas faite directement sur les lieux de l’évènement mais alors qu’il se trouvait en route pour s’y rendre. Plus important, la justice a confirmé son inculpation, mais pas pour les motifs auxquels on pourrait s’attendre. Alors que dans un premier temps, les informations expliquaient qu’il avait été arrêté pour possession d’armes, l’histoire va en fait beaucoup plus loin et pourrait le conduire à 10 ans en prison ! 

La justice reproche au rappeur d’avoir falsifié à 2 reprises des informations sur des documents afin d’acheter légalement une arme. À la question “Avez-vous un casier judiciaire ?”, Kodak aurait répondu non, ce qui s’avère évidemment faux. Pour sa défense, son avocat a expliqué que les termes employés auraient pu être floues, ce qui justifierait son erreur : “Quand tu donnes des termes légaux comme inculpation, enquête etc… à quelqu’un qui n’est pas avocat, le gouvernement fédéral part du principe que vous comprenez ce que ça veut dire (…) Ici, ils remplissent les informations. Comme dans un tribunal, ils remplissent les informations. Généralement, ils inculpent que si c’est un crime passible de la peine de mort. Donc chaque état a une terminologie différente”

Une information qui arrive alors que Kodak est toujours impliqué dans une affaire à caractère sexuel. Alors que la justice de Caroline du Sud avait demandé ses empreintes pour déterminer sa culpabilité ou non, le procès a finalement été décalé au début du mois. Dans cette affaire, le rappeur de 21 ans risque jusqu’à 30 ans de prison.