Benzema pleure dans Quotidien, et avoue : “J’aurais aimé être au Mondial” ! [Vidéo]

Yann Barthès reçoit régulièrement des invités de marque dans son émission Quotidien. Après la présence de Will Smith aux côtés de Soprano, ce jeudi 16 mai, il recevait l’attaquant français du Real, Karim Benzema. Le joueur s’est confié sur plusieurs sujets, et s’est livré à une séquence émotion au moment d’évoquer ses 2 enfants.

Le joueur parfois controversé, qui vient de passer 10 ans au Real Madrid, a dévoilé un visage que peu connaissait. Entre humour et émotion, avec beaucoup de calme et de sagesse, il s’est exprimé sur quelques dossiers, avant d’être confronter à l’image de ses enfants, dont  Ibrahim, portrait craché de son père au même âge. Une situation qui l’a conduit à verser quelques larmes, bien loin de ce que les français ont retenu de lui ces dernières années : l’affaire Valbuena, La marseillaise, ses différents avec les dirigeants de l’équipe de France

Après avoir été écarté du groupe depuis octobre 2015, et avoir été en désaccord avec Didier Dechamps mais aussi avec le président de la FFF, Noel Le Graët, Karim s’est exprimé sur l’équipe de France : “J’aurais aimé être au Mondial. Le Real et l’équipe de France sont les deux choses pour lesquelles je joue au foot. Aujourd’hui, les Bleus ont un groupe, une nouvelle génération, des nouveaux joueurs et ils sont champions du monde. C’est comme ça le foot.” Il revient aussi quelques instants sur l’affaire Valbuena dont la prochaine étape, le 19 juin, le conduira devant la cour de cassation (il pourrait être blanchi) : “J’vis au présent, ce qui s’est passé, ça s’est passé… On verra ce qui se passera.”

 

Lors de l’entretien avec Yann Barthès, il s’est posé aussi la question d’un éventuel retour de KB9 dans un club français, lui qui s’était fait remarquer à L’Olympique Lyonnais : “Rejouer dans un club français un jour ? Je suis dans le meilleur club du monde. C’est difficile, car je cherche le très haut niveau. En France, je n’ai que Lyon comme club de cœur. J’y ai laissé une très bonne image et j’aimerais que cela reste comme ça.” Improbable donc de le voir à nouveau évoluer en Ligue 1. Et si Jean-Michel Aulas avait des vues pour la fin de carrière de Benzema, il sait donc à quoi s’en tenir.

Tandis que Benzema rayonne au Real Madrid, encore plus depuis le départ de Cristiano Ronaldo, c’est de l’entraîneur français des Merengues dont il a ensuite été question. Revenu entraîner le club espagnol, Zidane a toujours défendu son buteur quand les circonstances l’exigeaient. Un respect mutuel indéfectible sur lequel évoqué par l’ancien Lyonnais : “Comme je le dis souvent c’est comme un grand frère… J’ai beaucoup de respect pour lui. On parle beaucoup ensemble, que ce soit sur le football ou en-dehors.  Et il m’a beaucoup aidé… C’est comme la même famille.”

“J’voulais pas vous faire pleurer…” Quand est venu le moment de parler de ses enfants, un sujet qui “touche au cœur” selon Karim l’interview a viré à l’émotion. Tandis que des photos de ses 2 enfants, Mélia et Ibrahim, qu’il évoque régulièrement sur ses réseaux sociaux, lui sont présentées sur les écrans du plateau, on découvre un athlète sensible qui ne peut s’empêcher de verser une larme : “Mes enfants… c’est tout… j’ai pas les mots”. Trop mignon !!!

À LIRE AUSSI: Benzema répond au président de la FFF : “Je vous demande de m’oublier” !