Rémy t’invite à Slalomer entre la rue et l’autotune ! [Clip]

2019, nouvelle année, nouvelle occasion de (re)découvrir Rémy, le jeune artiste d’Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis. Ce vendredi 17 mai, il nous faisait découvrir, son dernier morceau Slalom, accompagné de son vidéo-clip.

Rémy son truc, c’est le texte. On le connaît mélancolique et il ne l’a jamais caché, mais l’éclectisme était une corde que le jeune rappeur du 93 n’avait pas encore ajouté à son arc avant cette année 2019. C’est désormais de l’histoire ancienne, après l’excellent morceau Motel en compagnie de Mac Tyer et Dinero, le rappeur nous présente un morceau dans lequel l’autotune domine. Et comme on peut le constater, il n’a rien a envier à ce qu’il se fait aujourd’hui. Tout au long du morceaule rappeur d’Auber nous berce avec un flow autotuné à nous en faire (presque) oublier ses lyrics toujours aussi grinçants. Une production signée El Profesor, accompagné d’un clip dans lequel Rémy nous fait part de son quotidien. Un quotidien parfaitement illustré, qui raconte ce que bon nombre de jeunes issues des banlieues peuvent vivre : se reconnaîtrons ceux qui slaloment entre la débrouillardise et l’envie de s’en sortir.

Mode de vie… Béton style. Le clip qui nous plonge donc dans la vie d’un mec de quartier, avec toutes ses références à la street et quelques que autres au cinéma : dès le réveil, le visage est déterminé. Il se rend dans sa salle de bain, où on peut le voir devant la glace, reproduire la gestuelle toute pleine de seum de Vince (Vincent Cassel) dans le film La Haine. Une fois dehors, les enveloppes dans la sacoche, le rappeur démarre sa routine et la police en fait de même avec les traditionnelles photos et filatures. Une fois les keufs semés, on le voit accompagné de personnes armées, masquées et cagoulées. Le clip se conclut avec des danses très sombres armes à la main sur la répétition du refrain.

Rémy – Slalom :

Moralité de la street

“Appuie sur la gâchette, c’est comme ça qu’on tire et même la mort s’achète moins cher qu’un Audi.” Dans son refrain, le jeune protégé de Mc Tyer, nous fait part d’un triste constat qui fera parler les plus anciens dans nos banlieues. Le prix de la vie. Oui, il devient de moins en moins cher. En d’autres termes, se faire allumer coûte moins cher aujourd’hui qu’il y a 20 ans en arrière. Et comme le dit si bien Rémy, tout ce qu’ils veulent aujourd’hui, c’est ce qu’il y a dans ton enveloppe.