Les Warriors en finale NBA après leur victoire à Portland [Vidéo]

Les Golden State Warriors se sont une nouvelle fois imposés sur le parquet de Portland cette nuit (119-117) et se sont qualifiés pour la 5ème fois consécutive en finale NBA.

Avec ou sans Kevin Durant, ces Warriors sont irrésistibles. Après s’être défait des Los Angeles Clippers au 1er tour (4-2) puis des Houston Rockets ensuite (4-2), Golden State n’aura cette fois fait qu’une bouchée des Portland Blazers en finale de la conférence Ouest. Une domination sans partage qui s’est une fois de plus confirmée cette nuit malgré le très gros match des joueurs de l’Oregon. Emmené par un Stephen Curry toujours aussi impressionnant (37 points, 11 passes, 13 rebonds) et un Draymond Green très efficace (18 points, 11 passes, 14 rebonds), Golden State va malgré tout d’abord subir, et finira même derrière à la mi-temps sur le score de 69 à 65.

Face aux champions en titre, Portland va même augmenter son avantage, jusqu’à compter 17 points d’avance en fin de 3ème quart-temps. Il faut dire que la superstar des Blazers Damian Lillard (28 points, 12 passes) va être parfaitement épaulé par le surprenant Meyers Leonard, auteur de sa meilleure performance de sa carrière avec 30 points, 3 passes et 12 rebonds. Une avance qui va fondre petit à petit dans le 4ème quart-temps face à la pression et la précision de loin des Warriors. A la fin du temps règlementaire, les 2 équipes vont finalement se quitter à égalité, 111 partout.

Finalement, au bout de 5 minutes supplémentaires qui se révèleront irrespirables tant les défenses vont tout donner, les Warriors vont parvenir à s’imposer 119 à 117. Surtout, après ce sweep, les hommes de Steve Kerr vont pouvoir se préparer tranquillement pour leur 5ème finale consécutive et pourraient s’offrir un 3ème titre d’affilée : une performance exceptionnelle que seuls les Bulls de Jordan, les Celtics de Bull Russell et les Lakers du duo Shaq-Kobe ont jusqu’ici réussi. Et si Kevin Durant devrait bien partir cet été, il sera de retour pour disputer cette finale, ajoutant une pièce de plus l’enfer qui attend Toronto ou Milwaukee