Nasser Al-Khelaïfi mis en examen pour corruption active…

Président du PSG depuis 2011, Nasser Al-Khelaïfi vient d’être mis en examen. Il est soupçonné d’avoir voulu acheter l’organisation des Mondiaux d’athlétisme en 2017.

Après une nouvelle saison ‘ratée’, le PSG s’apprête à passer un été agité. Entre les renforts souhaités par le coach Thomas Tuchel, le désir des supporters de conserver certains joueurs comme Edinson Cavani et les envies de départ de Mbappé, la mission des dirigeants parisiens s’annonce compliquée. Une tâche ardue qui pourrait se faire sans la présence de Nasser Al-Khelaïfi qui, après un drame personnel vécu cette année, est désormais mis en examen…

Comme l’a annoncé aujourd’hui le journal Le Parisien, Nasser Al-Khelaïfi est soupçonné par le juge Renaud Van Ruymbeke d’avoir voulu acheter l’organisation des Mondiaux d’athlétisme 2017. Celui qui est à la tête du pôle financier du tribunal de Paris accuse même le président du PSG d’avoir effectué un versement de 3,1 millions d’euros à Lamine Diack, l’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme. Finalement, et même si ça n’a aucune importance dans l’affaire, c’est l’Angleterre qui avait obtenu l’organisation de la compétition.

Réagissant à cette mise en examen, l’avocat de NAK Francis Szpiner a nié l’implication de son client dans cette affaire : “Le nom de Nasser Al-Khelaïfi n’apparaît sur aucun document du dossier, souligne Francis Szpiner. Ces incriminations ne reposent sur aucun élément de preuve tangible […] Il faut savoir que l’audition initiale de Nasser Al-Khelaïfi n’a eu pour origine qu’une confusion regrettable opérée par le magistrat instructeur qui a confondu Oryx QSI, une société purement privée dirigée par son frère, avec QSI, un fond souverain qatarien dont Nasser Al-Khelaïfi est président !”.

Une affaire qui vient s’ajouter à une autre déjà en cours, puisque la justice suisse a ouvert en 2017 une procédure pénale contre Nasser Al-Khelaïfi et l’ancien secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke. Là aussi, le président du PSG est soupçonné de corruption afin d’obtenir pour BeIn Médias les droits de diffusion des Coupes du monde 2026 et 2030 sur la zone asiatique.

A suivre…