Kodak Black restera en prison jusqu’à son procès

Interpellé il y a peu dans une affaire de falsification d’informations, Kodak Black devra rester en prison jusqu’à son procès, prévu au mois de septembre.

S’il avait encore un petit espoir de retrouver la liberté avant d’être jugé, Kodak Black peut désormais l’oublier. Suspecté d’avoir falsifié des informations dans le but d’acheter légalement des armes, le rappeur de 21 ans avait été arrêté il y a un peu plus de 2 semaines par la police alors qu’il devait se produire lors du Rolling Loud Festival. Incarcéré dans la foulée, il avait plaidé non-coupable tandis que la justice fixait alors sa caution à 550.000$. Quelques jours après, on apprenait qu’il était également suspecté dans une fusillade après qu’une arme qu’il avait justement acheté ait été retrouvé sur les lieux d’un échange de tirs.

Comme nous le rapporte CBS News, le procureur fédéral en charge du dossier a décidé d’annuler la possibilité de sortie sous caution, obligeant Kodak à rester derrière les barreaux jusqu’à son procès. Un jugement qui devrait se dérouler, selon les 1ères informations, durant le mois de septembre. Justifiant son choix, le procureur a affirmé que le rappeur était “un danger pour la communauté”, des propos forts qui démontrent que les charges qui pèsent sur le suspect sont lourdes. En plus de cette arrestation, il reste également suspecté dans une affaire de viol qui s’est produit en Caroline du Sud.

Prévu pour de très nombreux concerts et festivals, aussi bien en Amérique du Nord qu’en Europe, le rappeur va donc devoir passer l’été enfermé. S’il est reconnu coupable pour ses faits de falsifications, il risque jusqu’à 10 ans de prison, une peine à laquelle pourrait s’ajouter 30 ans pour l’agression sexuelle. Après avoir souvent joué avec le feu, Kodak Black risque de le payer très cher dans les prochains mois…