Le rappeur Lil Durk fait enfin face à ses problèmes juridiques. Il l’a annoncé lui-même sur les réseaux sociaux à ses fans, qui ne comprenaient pas pourquoi Durk allait être arrêté. On en sait plus désormais… 

Chicago connaît une période sombre pour ses artistes. Lil Mister, cousin de Durk, est mort par balles dans la banlieue de Chicago à 24 ans seulement en mars 2019. Ce jeudi 30 mai 2019, Lil Durk est accusé de tentative de meurtre ainsi que de 4 autres chefs d’accusation.

À LIRE AUSSI: Le rappeur Lil Mister, cousin de Lil Durk, abattu à Chicago

Sa dernière arrestation remonte en juin 2013. Il avait été arrêté et inculpé pour “unlawful use of a weapon by a felon” (utilisation illégale d’une arme par un criminel). Libéré sous caution en juillet 2013, il avait évité les problèmes depuis… Mais hier, c’est l’artiste lui-même qui s’est rendu aux autorités peu avant 21 heures (heure américaine).

Le rappeur de Chicago l’avait annoncé dès le 29 mai sur Twitter et IG à ses fans : “Turning myself in tomorrow” (Je me rends demain) :

Sa 1ère audience devant le tribunal est prévue pour aujourd’hui (vendredi 31 mai). Michael Seiden, journaliste sur la chaîne WSB-TV, a tweeté les différents chefs d’accusations retenus contre le rappeur : tentative de meurtre, voies de fait aggravées (attaque avec circonstance aggravante), affiliation à une personne associée à un gang de rue et associée à cette dernière afin de se livrer à des activités criminelles, possession d’armes à feu lors d’un crime et possession d’une arme à feu par un criminel reconnu coupable.

Il semblerait que toutes ces accusations découlent d’une fusillade survenue le 5 février 2019 au restaurant The Varsity à Atlanta, qui a fait un blessé par balles, un homme de 23 ans nommé Alexander Witherspoon.

Ce n’est pas la 1ère arrestation suite à cette fusillade. Le 17 mai, King Von, proche de Lil Durk, a déjà été retenu pour les mêmes accusations que le rappeur. Michael Seiden a de nouveau tweeté, cette fois-ci avec une photo de Durk, prise dans le cadre de son arrestation. Le reporter annonce qu’il est bien inculpé pour tentative de meurtre et qu’il passera devant le tribunal le jour même :

En se rendant lui-même, le patron de son label OTF (Only The Family) s’attendait donc à être arrêté par la police. L’avocat du rappeur a bien annoncé que son client se rendait pour les accusations liées à la fusillade du 5 février.

Une nouvelle chanson pour son arrestation…

Lil Durk a droppé le 30 mai, soit le jour de son arrestation, un nouveau son baptisé Turn Myself In (Se rendre, dans le sens se rendre à la police, Ndlr). Les réactions ne se sont pas faites attendre : des centaines de commentaires sous la vidéo YouTube veulent la libération du rappeur au plus vite.

Les fans reconnaîtront son style cloud rap, très répandu à Chicago. Ses paroles sont pleines de mélancolies, il parle de sa propre histoire et clame son innocence : “Yeah, yeah, yeah, God can you hear me/Yeah, yeah, yeah, niggas ain’t really with me/Yeah, yeah, yeah, main homies turned against me/Yeah, yeah, yeah, heard the story, I think I’m finished,”
(Ouais, ouais, ouais, Dieu peux-tu m’entendre / Ouais, ouais, ouais, les n*** ne sont pas vraiment avec moi / Ouais, ouais, ouais, les vrais potes se sont retournés contre moi / Ouais, ouais, ouais, j’ai entendu l’histoire, je pense que je suis fini)

“I’m a innocent man, for sure/It is what it is, for sure.” (Je suis innocent, c’est sûr,  c’est ainsi, c’est sûr)

Lil Durk – Turn Myself In :