Kanye West attaque Drake dans la version originale de What Would Meek Do? [Son]

La version originale de What Would Meek Do ? vient d’apparaître sur la toile… Ce son provient du 3ème album de Pusha T, Daytona sorti le 24 mai 2018. Dans ce leak, qui propose la version originale du morceau, on entend… Kanye West clashé Drake

Déjà au mois de mai, une partie de la démo originale de What Would Meek Do ? avait fuité et contenait des paroles inédites de Kanye destinées au rappeur J. Cole : “You heard Cole on that song, he was tryna hate…” (Vous avez entendu Cole sur cette chanson, il essaye de faire le rageux…).
Ce mois-ci, c’est encore une nouvelle version jamais entendue qui est apparue. Sur SoundCloud (aujourd’hui supprimé) on pouvait entendre Kanye faire référence à Drake : “I be thinkin, what would Tupac do ? / You be thinking what New Kids On The Block do […] Drizzy wearing Yeezy on the low though / Only rapping Nike for promo.”
(Je pense parfois à ce que 2Pac ferait / Toi tu penses à ce que feraient les New Kids On the Block  (un boys band originaire de Boston fondé en 1984, ndlr) […] Drizzy porte des Yeezy en cachette / Mais mentionne Nike pour la promo…)

Des vers inédits où Ye attaque Champagne Papi qui, selon lui, porte donc ses créations, mais préfère mentionner Nike dans ses morceaux. Selon lui, Drake parle de Nike dans ses sons (il en partent également) pour en faire la promotion, et peut-être toucher de l’oseille… D’autant plus de West a un passé (trouble) avec la marque Nike. Mais surtout il ne fait jamais mention des Yeezy pour lesquelles Kanye collabore Adidas.

En 2009, sortaient les 1ères Nike Air Yeezy, au succès commercial retentissant. Pourtant, Kanye West rejoint Adidas en novembre 2013. Les royalties qu’il demandait sur la commercialisation de ses paires de sneakers lui avaient été refusées par Nike. Sûrement encore contrarié par la façon dont leur collaboration s’était terminée, ce lyrics était aussi un tacle avec la marque du Swoosh.

À LIRE AUSSI: Des nouvelles Yeezy Boost 700 sortent en juin ! [Photos]

Pour la petite histoire, Drake avait déjà cité Nike et Adidas à travers leurs querelles musicales. Sur Sicko Mode en feat avec Travis Scott (le beau-frère de Kanye), Drake rappait: “Checks over stripes, that’s what we like” (des chèques plus que des rayures, c’est ce que nous aimons). En référence aux 3 bandes iconiques d’Adidas. C’était aussi le cas sur un son en feat avec French Montana…

La suite de nombreux clashes…

Cette démo pourrait raviver les tensions déjà bien ancrées. Kanye West et Drake s’entendaient pourtant bien avant que Ye oublie de créditer le Canadien sur son album éponyme (Drake aurait écrit le refrain de Yikes). Un oubli que n’a pas apprécié Drizzy…

Pour en revenir à Daytona, paru en 2018, l’album avait entièrement été produit par West, et Push y clashait Drake à de nombreuses reprises. En retour, Dreezy n’avait pas tardé à riposter avec Duppy Freestyle. Il y taclait les proches de Pusha : sa femme, Virginia Williams, son frère, No Malice, même Ye y passait…

À LIRE AUSSI: Drake clashe Kanye West et Pusha T dans le Duppy Freestyle ! [Son]

La réponse fut brutale  et sans équivoque… En balançant le son Story of Adidon, le rappeur du Bronx tirait à ‘balles réelles’ sur Drake en faisant référence à Noah “40” Shebib, un des producteurs de Drake atteint de sclérose en plaques et à Sophie Brussaux, babymama de Drake et ancienne actrice porno française, révélant au passage l’existence de son fils caché, Adonis. Un diss-track digne de ce nom qui avait mis à mal la crédibilité du 6God… Drake avait alors réagi à propos des phases sur la maladie de Noah “40” Shebib :

Mais c’était sans compter la pugnacité de Drake. Ce week-end des 15 et 16 juin, l’artiste OVO fêtait le tout 1er sacre de champions NBA des Toronto Raptors. Pour marquer le coup, 2 titres inédits, Omerta et Money In The Grave en featuring avec Rick Ross ont été balancés. Et sur Omerta, il semblerait que se cache une nouvelle attaque contre Pusha-T : 

À LIRE AUSSI: Drake : de nouvelles attaques contre Pusha-T dans Omerta ?

“Last year niggas really felt like they rode on me / Last year, niggas got hot ‘cause they told on me / I’m about to call the bluff of anybody that fold on me.” (L’année dernière, les n*gros pensaient m’avoir écrasé / L’année dernière, les n*gros étaient chaud parce qu’ils ont parlé sur mon dos / J’vais afficher de tout ceux qui ont cherché à me tacler). A bon entendeur…