Young Thug blanchi dans une affaire de port d’armes illégal

Mis en cause dans plusieurs affaires, Young Thug peut souffler : il a été blanchi dans l’une d’entre elles, alors qu’il était suspecté de port d’armes illégal.

Habitué de la justice et des tribunaux, Young Thug traînent encore et toujours de nombreuses affaires derrière lui. Si dans l’une d’entre elles, les informations vont bon train quant à un possible jugement qui pourrait le conduire de nouveau en prison, l’ancien protégé de Birdman peut être soulagé : il ne sera pas jugé dans un autre dossier. Arrêté avec plusieurs amis à lui en août 2018, le soir de son anniversaire alors qu’il venait également de dévoiler son nouveau projet Slime Language, la police le soupçonnait à l’époque d’être en possession d’armes illégalement. Des arrestations effectuées après un accident de voiture que l’équipe de Young Thug avait eu à la sortie d’un restaurant de Los Angeles qui avait poussé les forces de l’ordre à se rendre sur place.

À LIRE AUSSI: Young Thug arrêté après la soirée de lancement de Slime Language ! [Vidéo]

Heureusement pour lui, la présence de plusieurs de ses potes dans le véhicule où ont été retrouvées les armes et l’absence d’empreintes sur celles-ci auront eu raison des enquêteurs. C’est ainsi qu’un juge a annoncé cette nuit la fin des poursuites dans cette affaires contre Thugga, qui réussit une nouvelle fois a éviter une condamnation. Une information révélée par TMZ et dont s’est félicité l’avocat du rappeur d’Atlanta, Michael Goldstein :  “Je félicite le bureau du procureur de district d’avoir pris la bonne décision après avoir soigneusement examiné les faits et les vidéos portées au cours des 9 derniers mois. Le temps et le travail consacrés à cette décision renforcent la confiance en notre système de justice”.

S’il est donc blanchi dans cette affaire, la justice serait sur le point de donner une réponse contraire dans un autre dossier. Arrêté en septembre 2017 avec plusieurs amis en possession de drogues, mais aussi d’armes et de 50 000 dollars, la justice avait dans un 1er temps blanchi le rappeur faute de preuves. Une décision contestée par les procureurs qui ont fait appel et affirment qu’il y a assez d’éléments pour que Young Thug soit jugé.

À LIRE AUSSI: Young Thug finalement poursuivi pour trafic de drogues et possession d’armes ?