L’OM à son tour sanctionné par le fair-play financier

Comme de nombreux clubs européens, l’Olympique de Marseille a été sanctionné par le fair-play financier. En pleine reconstruction, le club devra être très attentif à ses finances dans les prochaines années.

Après une saison 2018/2019 ratée conclue par une 5ème place en championnat, l’Olympique de Marseille avait bien l’intention de profiter de l’intersaison pour se renforcer. Une ambition légitime et qui a ainsi vu André Villas-Boas remplacer Rudi Garcia sur le banc du club marseillais. Malheureusement, les dirigeants olympiens vont sans doute devoir revoir leurs ambitions à la baisse puisque l’UEFA et son fair-play financier vient de sanctionner le club phocéen.

Comme nous l’apprend le journal L’Equipe, Marseille va devoir réduire progressivement son déficit jusqu’à être bénéficiaire en 2023. En cas de participation à une compétition européenne, le club sera aussi amputé de 6 millions d’euros de revenus qui iront dans les caisses de l’UEFA. Enfin, seuls 23 joueurs pourront être inscrits dans ces mêmes compétitions contre 25 normalement. Une décision acceptée mais contestée par l’OM, qui évoque de son côté dans un communiqué paru aujourd’hui une application trop stricte des règles.

Forcément, cette décision risque d’avoir un impact sur le recrutement marseillais dans les semaines à venir. Si les départs de Sanson, Thauvin Rami ou Strootman étaient déjà évoqués, Marseille se retrouve contraint de vendre, sans toutefois pouvoir utiliser cet argent pour se renforcer. L’OM va donc devoir acheter très intelligemment afin de construire une équipe capable de jouer un podium, tout en se conformant aux règles de l’UEFA. La mission s’annonce donc particulièrement compliquée pour les dirigeants marseillais…