Le MMA sera légalisé en France en 2020 !

C’est officiel ! Le MMA sera enfin légal dès 2020. Le ministère des sports a lancé cette semaine la 1ère étape vers la légalisation du Mixed Martial Arts (ou MMA) en France. Une nouvelle qui devrait intéresser les 40 000 pratiquants de MMA recensés en France et certains rappeurs… 

Cette discipline se déroule dans un octogone, une grande cage où tous les coups sont permis : pied, poing, genou, même les étranglements et les coups au sol. C’était une des raisons principales de la méfiance des politiques quant à la légalisation de ce sport, mais c’est aujourd’hui révolu. La ministre des sports, Roxana Maracineanu, qui voulait depuis plusieurs mois se pencher sur le sujet, a enfin eu gain de cause. Dans un tweet, elle informe : au 1er janvier 2020, le MMA existera donc officiellement en tant que pratique sportive professionnelle et amateur en France dans le cadre défini par le ministère des sports, en harmonie avec le paysage international de cette discipline.”

Des combats pourront avoir lieu en France dès l’an prochain. Pas de changement de lieu donc quant à l’octogone attendu par le rap game français entre B2O et Kaaris. Ce sera toujours en Suisse en décembre 2019.

À LIRE AUSSI: En attendant l’octogone contre Booba, Kaaris s’entraîne dur [Vidéo]

Booba a réagi (sobrement) à cette légalisation. Il a posté dans sa story IG un simple screenshot d’un article de BFMTV. On l’avait connu plus enthousiasme, il  n’a pas interpellé son adversaire de décembre

Les twittos se sont réjoui de cette nouvelle. Certains sont même persuadés que la pression mise par Booba il y a quelques mois pour l’octogone aurait pesée lourd dans la balance :

Encadrer le street-fight ?

Autres explications plausibles de cette légalisation : encadrer davantage et même contrer le street fight, alors que des octogones sont installés dans des salles de sport ou que des combats clandestins qui s’organisent de plus en plus en France. Ces derniers sont d’ailleurs régulièrement relayés sur YouTube affichant des millions de vues. Cela se passe dans la rue, sur des terrains de sport (de foot notamment), souvent en petit comité, pour le plaisir, pour le sport. L’organisation est totalement clandestine et sans aucune règle, sinon celles du MMA. Certains députés français avaient fait entendre que la meilleure façon d’encadrer le street-fight est de le légaliser.