Le YouTubeur Etika se suicide dans l’East River à New-York !

Originaire de Brooklyn, New-York, le très énergique Etika s’est fait connaître par ses vidéos de gaming postées sur YouTube. Il avait disparu le 19 juin, après un dernier appel sur son iPhone. La police a retrouvé son corps dans l’East River ce mardi 25 juin.

Desmond Amofah a.k.a Etika, 29 ans, était bien connu du monde du gaming, et surtout de la communauté Nintendo. Comme des milliers d’amateurs de jeux-vidéo, et de passionnés de YouTube, il avait choisi de se mettre en scène pour commenter les jeux, diffuser des bandes-annonces, et livrer ses réactions à chaud… Depuis 2002, il animait sa propre chaîne de jeux-vidéo où plus de 840 000 abonnés le suivaient régulièrement. Pourtant, en mai 2019, il avait choisi de tout recommencé à zéro, après que sa chaîne ait été fermée par la plateforme de vidéos (pour avoir posté des contenus pornographiques). Il a alors créé une nouvelle chaîne baptisée TR1Iceman.

Depuis le 19 juin, et un dernier appel passé sur son mobile, il n’avait plus donné aucun signe de vie. La police new-yorkaise avait alors diffusé un message faisant état de sa disparition. Un appel à témoins.

Surtout, Atika avait posté une vidéo de 8 minutes alarmante – le 19 juin – avant qu’elle ne soit supprimée, sur sa nouvelle chaîne TR1Iceman, faisant part de son mal-être et de son intention de mettre fin à ses jours, tout en s’excusant auprès de ceux qui le soutenaient. Coutumier du fait, il avait déjà partagé ses idées sombres via quelques tweets en avril, et un live sur Instagram où il se baladait avec une arme. La police avait même dû intervenir, et il avait filmé la scène, toujours en live sur Insta.

Sur les réseaux, ceux qui le suivaient avaient à plusieurs reprises montrer leur inquiétude quant à ses propos. En effet, son succès en ligne n’avait pas forcément contribué à alléger ses souffrances, bien au contraire, et il se voulait alarmiste sur les conséquences de la vie en ligne, et celles des réseaux sociaux sur la vie de chacun. Dans sa vidéo de 8 minutes, il déclarait à propos des réseaux : “Ils peuvent donner une image de vous comme vous voudriez qu’elle soit, mais cela peut prendre des proportions totalement incontrôlable !” Déjà hospitalisé, il avait des troubles psychiatriques depuis son adolescence. Dans son message, il avait une fois de plus voulu partager ses problèmes avec son public : “Je n’étais pas suicidaire auparavant […] Je n’avais vraiment pas l’intention de me suicider, mais j’ai poussé trop loin, je pense que je suis mentalement malade.”

Après avoir retrouvé ses effets personnels sur un pont de Manhattan, la police a annoncé avoir retrouvé son corps dans l’East River, près de l’embarcadère, Pier 16, dans le Lower Manhattan. Le NYPD en a fait l’annonce sur Twitter, comme pour refermer le dossier ouvert avec son appel à témoins du 19 juin : “Nous avons le regret de vous annoncer que Desmond Amofah alias Etika a été retrouvé mort…”

Ce passionné de jeux-vidéo et notamment ceux développés par la firme Nintendo (dont la saga Smash Bros) avait su attirer l’attention, comme des milliers de YouTubeurs, grâce à sa pertinence et son enthousiasme (et peut-être ses milliers de rebonds sur sa chaise !), au point que la société japonaise lui rende hommage à travers un tweet : “C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de @Etika, un membre éminent de la communauté Nintendo anglophone sur YouTube, plus connu pour ses réactions aux bandes-annonces de jeux. Nos pensées vont à sa famille et à ses proches.”

Depuis l’annonce de son décès, les membres de sa communauté YouTube et ses fans qu’ils surnommaient les “JoyCon Broz” (en référence aux manettes de Nintendo Switch), se retrouvent pour signer une pétition lancée sur Change.org, afin de demander à YouTube de réactiver la chaîne d’Etika (que son propriétaire avait choisi de fermer). Ils souhaitent pouvoir renouer avec les vidéos de leur idole afin de les archiver, et ainsi constituer un véritable héritage.