Adil Rami convoqué par l’OM et rejeté par son association pour le droit des femmes

Après les révélations de son ex-compagne, Pamela Anderson, Adil Rami voit son partenariat avec l’association Solidarité Femmes suspendue, après seulement 4 mois de collaboration.

En mars 2019, le sportif se mettait en scène dans une vidéo et devenait le nouveau visage masculin de la FNSF, la Fédération Nationale Solidarité Femmes. Le footballeur de l’Olympique de Marseille de 33 ans a participé à la campagne web de l’association. Ce mois-ci, il a participé à Fort Boyard, l’émission télévisée de France 2, avec pour coéquipiers les anciennes Miss France Marine Lorphelin et Maëva Coucke ainsi que l’actrice Géraldine Lapalus, le comédien et kick-boxeur Moïse Santamaria, l’animateur Benoît Dubois et le joueur de rugby Mourad Ameur. Toutes ces personnalités étaient présentes en faveur de Solidarité Femmes.

Mais face aux récentes accusations de Pamela Anderson contre son ex-compagnon qu’elle qualifie de “violent”, de “menteur” et de “monstre”, Solidarité Femmes a annoncé qu’elle cessait toute collaboration avec le joueur tant qu’il n’y aurait pas de nouveaux éléments prouvant les accusations, car l’ex-couple ne semble pas d’accord chacun de leur côté sur la vérité de leurs relations.

À LIRE AUSSI: Pamela Anderson démolit Adil Rami : “Il mène une double vie”

Sur leur site internet solidaritefemmes.org, un court communiqué a été rédigé : “La FNSF applique des principes d’intervention auprès des femmes victimes de violences qui sont l’écoute et de croire leur parole. La FNSF a donc décidé de suspendre la collaboration en vue d’actions futures avec Adil Rami, dans l’attente de clarifications et d’informations complémentaires concernant les déclarations de son ex-compagne”. 

Adil Rami clame son innocence !

Le joueur avait déjà répondu sur Instagram aux accusations du 25 juin de son ex-compagne et de nouveau ce week-end après que Pamela Anderson est dévoilée des conversations entre elle et la mère de ses jumeaux. Sur Instagram, il parle de l’association et traite son ex de menteuse à son tour :

J’ai gardé le silence parce que je suis choqué et c’est super difficile de prendre la parole sans qu’on interprète chaque mot […] Je tiens à vous dire que ces accusations de violences sont complètement fausses et je peux pas laisser passer ça. J’hallucine tellement c’est grave […] Si elle voulait me toucher elle a bien choisi. Elle sait que mon engagement pour la cause des violences faites aux femmes est quelque chose de vraiment important pour moi. Je respecte trop les gens de solidarité femmes que j’ai rencontré et ce combat ! C’est vraiment dégueulasse […]”

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Salut tout le monde. Bon j’ai pas le choix, je suis désolé. J’ai gardé le silence parce que je suis choqué et c’est super difficile de prendre la parole sans qu’on interprète chaque mot. Mais j’ai trop de choses sur le coeur. Je vais faire simple et super clair et comme je l’ai déjà dit je ne vais pas commenter les détails de notre vie avec Pamela. Je tiens à vous dire que ces accusations de violences sont complètement fausses et je peux pas laisser passer ça. J’hallucine tellement c’est grave. Ceux qui me connaissent savent qui je suis et mes valeurs. Ils savent que c’est impossible et que j’en suis incapable. Si elle voulait me toucher elle a bien choisi. Elle sait que mon engagement pour la cause des violences faites aux femmes est quelque chose de vraiment important pour moi. Je respecte trop les gens de solidarité femmes que j’ai rencontré et ce combat ! C’est vraiment dégueulasse. Après voilà je respecte la décision de l’association , ça m’attriste mais je respecte . Après mentir pour garder une bonne relation avec son ex et ses enfants c’est une chose , mais utiliser des mensonges sur la violence pour me nuire , ça va trop loin et c’est injuste. Encore une fois je ne laisserai pas ces accusations fausses sur moi et ma famille sans réponse. Tout ça est trop grave. Voilà j’ai dit ce que j’avais à dire et avec le coeur. Je laisse les pros s’en occuper maintenant. Pour moi place à l’avenir. Adil 💪🏽🙏💫

Une publication partagée par Adil Rami (@adilrami) le

En plus de cette information, on a appris ce matin que les dirigeants de l’Olympique de Marseille avait convoqué le joueur, mais ces derniers nient le lien entre la séparation du joueur et ce conseil de discipline…