Neymar sèche l’entraînement du PSG, un pas de plus vers son départ ?

Attendu ce 8 juillet pour la reprise de l’entrainement du PSG, Neymar était absent à sa convocation, provoquant une forte réaction des dirigeants parisiens…

Voilà un feuilleton qui risque d’animer ce mercato d’été 2019. Annoncé avec insistance de retour au FC Barcelone, 2 ans après l’avoir quitté, Neymar et son agent (qui n’est autre que son père) avaient dans un 1er temps exprimé le souhait du joueur de rester au PSG. Visiblement, les positions des 2 parties se sont définitivement éloignées puisque le joueur, attendu ce lundi pour la reprise de l’entraînement, ne s’est tout simplement pas présenté à la convocation. 

Interrogé dans la foulée par un média brésilien, Neymar père a affirmé qu’un accord avait été conclu précédemment avec le club de son fils : La raison de son absence est connue et programmée depuis un an avec les calendriers annuels de l’institut (un centre venant en aide aux enfants) que nous ne pouvions pas changer. Son retour est programmé pour le 15 juillet. C’est aussi simple que ça, il n’y a pas de controverse. Le PSG en est informé et participe aux activités de l’institut”. Une affirmation contredite dans la foulée par le club parisien, qui a publié sur les réseaux sociaux un communiqué expliquant que l’absence de Neymar n’était pas autorisé, et pourrait conduire à des sanctions. 

Des divergences qui vont être alimentées encore un peu plus par la 1ère interview au journal Le Parisien de Leonardo, nouveau directeur général du PSG. Le brésilien est ainsi revenu sur le retard de la star brésilienne et sur un possible départ, auquel il ouvre clairement la porte : “Il n’était pas à la reprise de l’entraînement. Il devait arriver et il n’est pas arrivé. Mais il savait qu’il devait être là. On va étudier les mesures à prendre, comme on l’aurait fait pour tous les salariés et on va le faire (…) Neymar peut quitter le PSG, s’il y a une offre qui convient à tout le monde. Mais à ce jour, on ne sait ni si quelqu’un veut l’acheter ni à quel prix. Tout cela ne se fait pas en un jour, c’est sûr.