6ix9ine : l’un des avocats de Jay-Z rejoint son équipe de défense

Toujours en attente d’un procès qui va être particulièrement scruté, 6ix9ine peut désormais compter sur le soutien d’Alex Spiro, l’un des avocats de Jay-Z que ce dernier avait notamment dépêché pour défendre 21 Savage.

Englué dans une participation à des activités criminelles depuis le mois de novembre, acculé par le FBI et la justice américaine qui attendait de lui qu’il passe à table en lui promettant une forte réduction de peine, 6ix9ine a finalement craqué et a fait le choix de balancer ses anciens partenaires. Une attitude qui a évidemment provoqué de nombreuses réactions d’internautes ou même d’artistes, la plupart se moquant évidemment de ce choix. Au final, c’est d’ailleurs près de 11 individus ont été arrêtés après les confessions de Tekashi 69.

À LIRE AUSSI: YG s’attaque à 6ix9ine dans Stop Snitchin’ [Son]

Désormais seul contre tous, le rappeur d’origine mexicaine natif du quartier de Brooklyn à New York tente par tous les moyens de minimiser au maximum la peine de prison qu’il devra effectuer : il a déjà passé 8 mois derrière les barreaux. C’est ainsi que le média XXL nous explique aujourd’hui que l’équipe de défense de 6ix9ine avait fait appel à Alex Spiro, avocat très médiatique puisqu’il est l’un des défenseurs de Jay-Z. Il avait notamment participé à la défense de 21 Savage il y a peu après les révélations sur son identité (et ses origines britanniques) ,et sa détention dans un centre pour migrants illégaux.

Toujours programmé au 4 septembre, ce procès sera donc déterminant pour le futur du rappeur, qui a sans doute négocié une protection lors qu’il sortira après avoir purgé sa peine. Une demande déjà évoquée avec les autorités, et qui paraît en tout cas logique tant les menaces des membres du gang balancés par 6ix9ine, à l’image de son manager Shotti, ou de ceux encore en liberté, sont nombreuses depuis. D’autant que comme l’affirment certains médias américains, il pourrait finalement très rapidement sortir au vu des différentes informations qu’il a fourni à la police.