Booba répond à une interview de Fianso sur Instagram !

Sur son compte Instagram, Booba a répondu aux propos de Fianso qui évoquait les rappeurs “qui roulent en Lamborghini toute la journée” et exposent leurs richesses…

Habitué à réagir et à tacler ses homologues rappeurs, Booba n’est pas du genre à faire dans la demi-mesure. Tout au long de ces dernières années, le Duc est ainsi entré en conflit avec Rohff, La Fouine, JoeyStarr, Kaaris ou encore Damso. Des guerres de mots qui ont parfois été beaucoup plus loin (on se souvient tous la bagarre d’Orly) et divisent largement les auditeurs de rap, certains saluant la franchise du rappeur de Boulbi, quand d’autres lui reprochent de se raccrocher à cela pour entretenir son buzz.

Visiblement, B2O n’a en tout cas pas vraiment goûté aux propos de Fianso lors d’une interview accordée au média suisse Tataki. Celui-ci demandait à Sofiane de commenter une phase du morceau Sous contrôle (“… qu’est-ce tu veux que j’aille foutre à Miami…”), qui affirmait en l’occurrence ne pas se reconnaître dans les rappeurs évoquant la vie de rêve et exposant leur réussite financière à outrance… ce qui ne représente – en plus – pas toujours la réalité. Commentant la séquence dans laquelle il s’est sûrement senti visé, Booba lui a ainsi répondu sur Instagram par une petite phrase ironique, mais aussi justificative : “Dans la rue d’où je viens, on leur montre notre argent et elles nous montrent leur cul ! Et c’est super !”

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Dans la rue d’où je viens, on leur montre notre argent et elles nous montrent leur cul! 🤣 Et c’est super!! 🏴‍☠️

Une publication partagée par KOPP92i (@boobaofficial) le

S’il ne s’agit clairement pas d’une attaque frontale comme il peut parfois en être l’auteur, Booba ne semble définitivement pas d’accord avec le rappeur du Blanc-Mesnil (93). Loin des conflits, on imagine d’ailleurs que ce dernier, toujours très occupé par ses différentes activités, ne répondra même pas à cette pique envoyé par B2O (à vérifier tout de même !). Reste que les réseaux sociaux risquent de s’enflammer et de faire monter la sauce dans les prochaines heures…