USA : les championnes du monde boycottent Trump et défilent à New York

Toutes récentes championnes du monde de football, les joueuses de la sélection américaines ont annoncé leur boycott de la Maison-Blanche, et ont défilé dans les rues de New-York…

“Je n’irais pas. Et je crois que toutes les membres de l’équipe à qui j’ai parlés explicitement de cela n’iront pas”. Cette phrase signée de la capitaine des USA et meilleure joueuse de la Coupe du Monde 2019, Megan Rapinoe, concernant une possible visite à Donald Trump, a le mérite d’être clair. Contrairement à la tradition qui veut que les champions de sports américains se rendent à la Maison-Blanche, qu’il s’agisse de basket, de hockey ou d’autres disciplines, les championnes du monde de football avaient-elles déjà annoncé qu’elles n’iraient pas. Une décision annoncée par Rapinoe avant même la compétition et qu’elle a de nouveau confirmée à la télévision, elle qui revendique ouvertement son homosexualité et s’est engagée politiquement contre Donald Trump.

Si elles ne rendront pas visite à Donald Trump, qui a d’ailleurs réagi sur Twitter en reprochant à Megan Rapinoe de manquer de patriotisme, les joueuses ont eu le droit à un défilé organisé dans New-York, longeant notamment Broadway au milieu d’une foule massée au bord des avenues. Elles ont ensuite présenté leur trophée, avec l’énergie qu’on leur connaît, sur de fond de rap, sur une estrade installée pour l’occasion avant de faire chacun leur tour un discours. Forcément, Megan Rapinoe a livré un speech très politique, mais toujours dans la bonne humeur, en rappelant : “Voici ma responsabilité devant vous : nous devons être meilleurs. Nous devons aimer plus. Haïr moins. Nous devons écouter davantage, et moins parler”.

Devenue le symbole de toute une génération, les joueuses américaines semblent clairement vouloir utiliser leur notoriété afin de s’engager contre la politique de Trump. Une position qui risque de diviser encore un peu plus une Amérique déjà particulièrement fracturée…

L’intégralité du discours de Megan Rapinoe :