Vegedream, Dinor, Oboy : leurs 1ers chiffres de ventes [Mid-Week]

Alors que les projets de Vegedream, Dinor, Dosseh et Oboy sont sortis il y a 3 jours, leurs 1ers chiffres de ventes ont été publiés.

Si elle fut dense en “gros noms”, cette 2ème semaine de juillet s’est surtout révélée très productive en terme de nouveautés. C’est ainsi que Dosseh a dévoilé son nouveau projet Summer Crack Vol. 4 sur lequel on retrouvait notamment Maes, Koba LaD, Dinos ou encore Bramsito. Vegedream et Oboy ont également lâché leur nouveau projet respectivement intitulés Ategban et ΩMEGA, tandis que le footballeur-rappeur Dinor a sorti le 1er opus de sa jeune carrière, Lunettes 2 Ski. Et comme il est désormais la coutume le lundi, les 1ers chiffres de ventes de certains ont été rendus publics. Ce sont les mid-week.

À LIRE AUSSI: Dinor RDT et Mister V, 2 re-sta qui partagent les Massa [Clip]

C’est ainsi que Vegedream a déjà écoulé 2 817 exemplaires de son projet, dont 381 en physique, 219 en digital et 2 217 en streaming. Des chiffres qui peuvent paraître faibles pour l’auteur du hit de l’année 2018 Ramenez la coupe à la maison, mais qui s’avèrent prometteurs, notamment avec les derniers changements de comptabilisation des ventes du SNEP.

À LIRE AUSSI: Vegedream lâche son nouvel album Ategban avec Damso, Ninho… [Sons]

Oboy compte lui 996 ventes (165 en physique, 94 en digital et 736 en streaming) pour ΩMEGA, son 1er album studio sur lequel il avait notamment convié Aya NakamuraUne belle performance pour le rappeur de Villeneuve Saint-Georges (94) qui n’aura aucun mal à attirer les oreilles d’auditeurs curieux de découvrir son style singulier.

Enfin, Dinor ferme provisoirement la marche avec le 1er projet de sa carrière de rappeur, Lunettes 2 Ski. Celui qui est en parallèle footballeur et évolue actuellement au très réputé centre de formation de Sochaux, qui avait notamment invité Black M, PLK, Leto ou Mister V sur son projet, réunit actuellement 755 ventes, dont 31 en digital et 724 en streaming. Le petit protégé du label Arista (SonyMusic) s’offre donc des débuts assez encourageants.