Alors que Booba vient de balancer un freestyle sanguin où il écorche Damso, il a supprimé quelques jours auparavant un post Instagram où il commentait l’extrait d’une interview de Fianso.

Ce n’est pas dans les habitudes de Booba de se raviser en ce qui concerne ses publications sur son compte Instagram. D’autant plus quand celles-ci sont destinées à d’autres rappeurs. Le 11 juillet, Booba a répondu à sa manière  aux propos de Fianso qui évoquait les rappeurs “qui roulent en Lamborghini toute la journée”. Pour la petite histoire, le rappeur de Blanc-Mesnil, lors d’une interview au média suisse Tataki, se pliait au jeu de commenter lui-même ses lyrics. A propos d’une punchline provenant de son morceau Sous contrôle, tiré de son l’album Affranchis sorti en 2018 (“J’regarde mes fils, mes meilleurs amis / Qu’est c’tu veux qu’j’aille foutre à Miami ?”), il avait sobrement avouer ne pas se reconnaître dans les rappeurs qui exposaient leur vie de rêve et leur richesse : “Dans la rue, d’où je viens, on dit montrer son argent c’est mon montrer son cul”. Une déclaration qui n’avait pas échappé à Booba. Dans son post, il publiait cette partie de l’interview de Fianso et légendait : “dans la rue d’où je viens, on leur montre notre argent et elles nous montrent leur cul ! Et c’est super !”. On découvrait ainsi cette interview sur l’IG  du Duc de Boulogne et les internautes s’étaient enflammés. Booba allait-il se lancer dans un clash avec Sofiane, était-ce juste un commentaire amusé… ?

Pour éteindre une éventuelle polémique Tataki a décidé de dissiper le malentendu en communiquant sur l’intégralité de l’entretien avec Fianso, et installant le contexte : le média explique son concept de “Punchline Theory”, qu’il propose à beaucoup de rappeurs en interview. Quand Tataki demande à Fianso s’il tacle ouvertement le résident de Miami, il répond : “C’était la mode d’aller à Miami… Tous les rappeurs allaient à Miami. C’était à la mode dans le rap français. Je clashe tous les rappeurs qui sont à Miami…”. Est-ce qu’il clashait Booba en particulier : “Non pas du tout ! Il n’y a pas de message particulier là dedans, tu ne me feras pas dire ce que je n’ai pas dit”.

Cette publication de Tataki aurait-elle fait changer d’avis le Duc ? Le fait est que Booba a retiré sa publication à lui 2 jours plus tard sur son compte Instagram. Mais la balle était déjà partie, sur Twitter, le Booba FC avait déjà commencé à échanger de vigoureux tweets au FC Sofiane. Rappelons aussi que les 2 Mc’s (et leur label) évoluent au sein du label Capitol Music France et que chacun dispose de son propre label : 92i (7 Corp) pour Booba et Affranchis Music pour Fianso.

À LIRE AUSSI: Booba tacle Damso dans un freestyle Instagram ! [Son]

En tout cas, dans son freestyle fraîchement posté hier sur IG, Kopp ne parle pas de Sofiane ni même de ses punching ball favoris qui sont Rohff, La Fouine, JoeyStarr ou encore son rivale dans l’octogone en décembreKaaris ! Celui qui en prend pour son grade dans ce nouveau son est le Belge Damso, à qui il déclare officiellement la guerre avec Pirate.  Ancien partenaire, les 2 artistes se font aujourd’hui la guerre par posts et morceaux interposés, et Booba ne semble pas prêt de s’arrêter…