L’arrestation de A$AP Rocky est devenue une affaire présidentielle. Alors que Donald Trump a déclaré s’être entretenu avec le Premier ministre suédois, Stefan Löfven, la libération du rappeur ne semble pas pour autant assurée… 

Alors d’une grande partie des artistes américains lui apportent leur soutien, c’est aujourd’hui Donald Trump qui se penche sur le cas A$AP Rocky. Averti par le couple West, Donald Trump a assuré qu’il se renseignerait sur le fait que le rappeur soit bien traité en prison, après les multiples rumeurs affirmant qu’il vivait dans des conditions déplorables. L’intervention du président de la 1ère puissance mondiale a-t-elle été fructueuse ? Le président Trump a communiqué lui-même à sa manière préférée : par un tweet. Samedi 20 juillet, il mentionne même Stefan Löfven, Premier Ministre socialiste suédois sur Twitter :

 “Je viens d’avoir un très bon échange avec le Premier Ministre suédois  Stefan Löfven, qui m’a assuré que le citoyen américain A$AP Rocky serait traité équitablement. De même, je lui ai assuré que A$AP ne représentait pas un risque de transport aérien  et de me présenter personnellement garant de sa caution, ou toute autre alternative…”

“Nos équipes vont continuer à parler et nous avons convenu de parler à nouveau dans les prochaines 48 heures”

À LIRE AUSSI: A$AP Rocky en prison : Kim et Kanye West font appel à Trump !

Il semble que le président Trump ait été influencé positivement par l’appel des West et tente le tout pour le tout afin de libérer A$AP Rocky de sa prison suédoise, alors que les autorités nationales enquêtent toujours sur une bagarre dans laquelle il était impliqué à Stockholm depuis le 2 juillet. Cependant, Stefan Löfven a à son tour publié une réponse, via son porte parole Toni Eriksson, qui semble contredire les propos du locataire de la Maison Blanche :

“The Prime Minister made sure to point out that the Swedish judicial system, prosecutors and courts are completely independent. He also pointed out that everyone is equal before the law and that the government neither can nor will try to influence the judicial process […] It is possible that there will be follow-up calls but right now there is not one scheduled or planned.” (Le Premier ministre a tenu à souligner que la justice suédoise, le parquet et les tribunaux sont totalement indépendants. Il a également souligné que tous les citoyens sont égaux devant la loi et que le gouvernement ne peut ni ne veut influencer le processus judiciaire. Il est possible qu’il y ait des appels de suivi, mais pour le moment ce n’est pas prévu.)

Ces propos diffèrent de ceux de Trump sur Twitter, qui semblait plus qu’optimiste… La Suède 1 – Les États-Unis 0.