Faute de preuves suffisantes, la justice américaine a annoncé qu’elle ne poursuivrait pas Cristiano Ronaldo, accusé d’un viol par une jeune américaine en 2009.

A quelques semaines de la reprise du championnat d’Italie, Cristiano Ronaldo pourra reprendre soulagé sa chasse aux trophées. L’attaquant de la Juventus Turin ne sera en effet pas poursuivi par la justice américaine, qui enquêtait sur un viol présumé commis par le Portugais en 2009. Une décision annoncée ce 22 juillet et qui a immédiatement été justifié à travers un communiqué publié par le procureur du comté de Clark, dans le Nevada. Le manque de preuves pouvant impliquer le quintuple Ballon d’Or est ainsi mis en avant, mettant une fois pour toute un terme à cette affaire vieille de 10 ans : “Sur la base des informations disponibles, les accusations d’agression sexuelle contre Cristiano Ronaldo ne peuvent pas être prouvées au-delà d’un doute raisonnable ».

Après avoir toujours nié les faits qui lui étaient reprochés, Cristiano sera sans doute heureux de savoir cette histoire officiellement terminée. Accusé dès 2009 de ce viol par une jeune américaine qui évoquait une agression commise dans un hôtel de Las Vegas, CR7 aurait, selon la plaignante, profité de sa fragilité mentale pour passer un accord de 375 000 $ avec elle afin d’obtenir son silence. Mais en 2018, elle avait demandé la réouverture de son dossier, accusant cette fois le joueur devant la police afin qu’une enquête soit menée.

Malheureusement pour la jeune femme, son silence au moment des faits après avoir appelé la police lui coûte aujourd’hui cher puisque le viol potentiel ne peut évidemment plus être prouvé, près de 10 ans plus tard. Cristiano peut donc souffler et se concentrer à 100% sur sa nouvelle saison, lui qui est aujourd’hui âgé de 34 ans.