A$AP Rocky a été renvoyé devant un tribunal pour violences, comme l’a confirmé ce matin le procureur suédois en charge de son dossier. Le rappeur risque désormais jusqu’à 2 ans de prison.

L’étau se resserre encore un peu plus autour d’A$AP Rocky. Tandis que Donald Trump et plusieurs secrétaires d’état américain ont tenté d’intervenir en faveur du rappeur, le procureur suédois en charge du dossier a annoncé ce 25 juillet son renvoi devant un tribunal. Inculpé pour violences après la bagarre à laquelle le new-yorkais de 30 ans a pris part avec son équipe, il devra désormais attendre son procès derrière les barreaux et risque jusqu’à 2 ans de prison. Aucune date n’a pour l’instant été confirmée, mais le procureur a affirmé espérer qu’il se tiendra dans les 2 prochaines semaines. 2 autres membres du crew d’A$AP, qui ont aussi participé à cette bagarre, ont également été renvoyés devant un tribunal.

Le procureur a ainsi affirmé ne pas avoir cru la version du rappeur, qui expliquait que les 2 jeunes hommes les avaient suivi et insulté et qu’une femme s’était plaint d’une tentative d’agression sexuelle de leur part. Selon lui, ce n’est rien d’autre qu’un excès de violences qui a entraîné cette bagarre, tandis que les jeunes auraient mal réagi après avoir été violemment stoppé par l’un des gardes du corps tandis qu’ils s’approchaient du rappeur. Seule bonne nouvelle, contrairement aux premières informations des médias américains, la notion de violences aggravées n’a pas été retenue, ce qui aurait fait encourir au rappeur et ses amis 6 ans de prison.

Reste qu’il paraît particulièrement mal en point après cette décision et qu’il pourrait bien rester enfermé pendant plusieurs mois, ce qui renforcerait sans doute les tensions naissantes entre les Etats-Unis et la Suède. Après l’intervention infructueuse de Donald Trump ces derniers jours, qui dénonçait le traitement infligé au rappeur (après l’intervention de Kanye West et KIm Kardashian), une condamnation serait sans doute considérée comme une attaque frontale après les déclarations des équipes du président américain.