Le rappeur Meek Mill se lance dans entrepreneuriat et annonce la création d’un nouveau label, Dream Chasers, en collaboration avec Roc Nation, le label de Jay-Z.

L’envie d’être milliardaire comme son pote Jay-Z donne-t-elle envie à Meek Mill ? Comme son collègue et ami new-yorkais, le rappeur de Philly semble désireux de multiplier les actions entrepreneuriales. Dans ce contexte, il a annoncé la création de son label, qu’il souhaite axé autour du développement de nouveaux talents, baptisé Dream Chasers. Une nouvelle entité dans l’industrie de la musique qui peut compter sur un allié de poids puisque Meek Mill sera supporté par Roc Nation, le label fondé en 2008 Jay. Ce dernier a affirmé que son ami avait totalement les épaules et le potentiel pour faire de la bonne musique tout en créant sa propre entité de découverte de nouveaux talents.

À LIRE AUSSI: Jay-Z est le 1er rappeur de l’histoire à devenir milliardaire !

En tant que président de “Dream Chasers”, Meek devra mettre en place une équipe pour l’aider à dénicher et développer des artistes. L’enregistrement en studio, la stratégie marketing et d’autres aspects externes du processus de création, tout sera géré en interne. L’interprète de Dreams and Nightmares partage sa venue dans les locaux de Roc Nation via une vidéo sur son compte IG. En légende, un message fort qui caractérise complètement sa personnalité ainsi que ce qu’il dit dans sa musique : “Black entrepreneur, nobody did us no favors…Nobody gave us shit, WE MADE US” (“Entrepreneur noir, personne ne nous a accordé aucune faveur… Personne ne nous a rien donné, on est fait seul”)

Interrogé par une journaliste de l’émission CBS This Morning, au moment de la signature des papiers, Meek Mill est visiblement extrêmement ému au commencement de cette collaboration : “Coming into the music industry, of course, there’s always the people you admire, there’s not too many people I admire on a music level and a business level and on like, as a man level. So doing business with Hova is like, like even when we talk I always explain it to him like that was crazy, it’s a regular day for you but this is a part of my dreams being in this situation(“Quant il s’agit de l’industrie muscilale, il y a toujours des gens que vous admirez, mais il n’y a pas trop de gens que j’admire personnellement tant au niveau de la musique et des affaires, ainsi qu’au niveau humain. Donc, collaborer avec Hova c’est… quand on parle, je lui explique toujours comment c’est fou, c’est une journée banale pour lui, mais pour moi, cela fait partie de mes rêves d’être dans cette situation”).

Like he said, we come from the same ghettos of America. I always felt like I had a responsibility to lead the culture as much as I can […] I always say Jay-Z and others that come before me, was like a snow plow for people like myself. They made it easier to walk through the snow storm. I want to continue to be a snow plow for the next generation coming behind me.” (“Comme Jay l’a dit, nous venons des mêmes ghettos des États-Unis. J’ai toujours eu le sentiment que j’avais la responsabilité de porter la culture autant que je le pouvais. Je dis toujours que Jay-Z et les autres qui étaient là avant moi, qu’ils étaient comme un chasse-neige pour des gens comme moi. Ils ont facilité la traversée de la tempête de neige. Je veux continuer à être un chasse-neige pour la génération qui arrive”).