Alors que son procès pour violences s’est ouvert ce matin en Suède, A$AP Rocky a plaidé non-coupable devant le juge en charge du dossier.

Les caméras étaient nombreuses ce matin devant le tribunal de Stockholm, alors que le procès d’A$AP Rocky s’est ouvert aujourd’hui. Vêtu d’un t-shirt vert et d’un jogging, le rappeur new-yorkais est apparu le visage fermé devant une salle d’audience évidemment pleine dans laquelle se trouvait notamment Renée Black, la mère d’A$AP. L’avocat de ce dernier a plaidé non-coupable devant la cour, affirmant que son client avait agi en position de légitime défense. Le procès devrait durer quelques jours supplémentaires, sans que la présence d’A$AP ne soit forcément indispensable. On connaître ensuite la peine dont écopera le rappeur, qui risque jusqu’à 2 ans de prison. Selon TMZ, le procureur ne devrait néanmoins pas demander une peine pleine s’il est reconnu coupable.

Placé en garde-à-vue le 3 juillet, A$AP Rocky avait été incarcéré 2 jours plus tard dans une prison suédoise. La justice lui reproche d’avoir été au cœur d’une bagarre avec plusieurs membres de son équipe contre 2 jeunes qui les auraient provoqué alors qu’ils se baladaient dans les rues de la capitale suédoise. Une affaire qui a déclenché un conflit sur les réseaux sociaux entre Donald Trump et le Premier Ministre suédois. Le président américain, qui réclamait un traitement digne pour le rappeur, s’est vu rapidement rembarré par le chef du gouvernement de Suède, ce qui ne lui a évidemment pas plu. Reste que les demandes répétées de libération venant de Trump ne devrait pas avoir d’importance au moment où le tribunal de Stockholm rendra son verdict. On peut qu’espérer que l’affaire s’arrangera et que Pretty Lord Flacko retrouvera rapidement la liberté et sa ville, New York.