Instagram victime des faux comptes pornographiques !

Instagram est submergé de comptes parasites, souvent à caractère pornographiques et la prolifération de ces comptes ne fait qu’augmenter…

Comme sur chaque réseau social, tout le monde peut créer un compte et en user comme bon lui semble. Le problème est que certains comptes sont des comptes parasites qui polluent le réseaux. Selon un rapport émis par l’outil d’analyse Instascreener, plus de 150 millions de comptes spams seraient présents sur Instagram. Le réseau social ferait son possible pour supprimer chaque jour les nombreuses tentatives de création de faux comptes, au moment du processus d’inscription. Mais la tâche s’avère compliquée car ces faux profils ont recours à de nombreuses techniques pour passer entre les mailles du filet de la modération.

À LIRE AUSSI: Instagram : la suppression des likes testée dans plusieurs pays !

Les personnalités avec de nombreux followers sont les 1ères “victimes” de ces spams. Sous les posts de Kylie Jenner (142 millions d’abonnés), Christiano Ronaldo (178 millions d’abonnés), Booba (4,2 millions d’abonnés) ou encore des comptes officiels de médias et de marques, des commentaires tels que “Va-t-on ignorer le fait que j’ai de grosses fesses ?”, “Ne regarde pas ma story si tu ne veux pas te masturber” ou encore “Viens voir mes photos à poil” sont légions. Et difficile de savoir qui se cache derrière ces faux comptes, leurs réels buts et leurs nombres réels.

La mannequin Chrissy Teigen a été la 1ère personnalité à révéler le problème sur Twitter, après un commentaire d’une de ses followers la mentionnant : “I don’t know how you cope” (Je ne sais pas comment tu fais face). Son message était accompagné d’une capture du compte Instagram du modèle avec ce genre de commentaires obscènes. La star lui a répondu en fustigeant Instagram : “honestly Instagram needs to handle this shit.” (Honnêtement, Instagram doit gérer cette merde.). Les profils des auteurs de messages à caractère sexuel comptent généralement des photos de femmes nues alors que les règles de la communauté IG sont très strictes : la nudité n’est pas autorisée sur Instagram !

Le réseau social qui s’appellera prochainement “Instagram par Facebook”, comme son collègue “Whatsapp par Facebook”, et dont le nombre d’utilisateurs actifs par mois s’élève à plus d’un milliard, veut contrer le problème. Facebook, la maison-mère d’IG, assure mettre tout en œuvre pour venir à bout de ces comptes indésirables. Mais même s’ils travaillent dur afin de garder la communauté à l’abri des comportements spammeurs, les internautes mal intentionnés continuent de contourner les mesures mises en place. Pour l’instant, le réseau social de partage de photos semble dépassé par le phénomène. Car sur Instagram, les commentaires se noient dans la masse des messages publiés sous les photos de stars, les commentaires étant classés par ordre chronologique et par nombre de likes.

Les faux comptes pornographiques usent de techniques surprenantes pour ne pas se faire supprimer par les modérateurs. Ils incluent parfois des citations de la pop culture (Game of Thrones) dans leurs légendes photos, font volontairement des fautes d’orthographe et mettent des espaces entre les lettres : écrire “M A S T U R B A T I O N” au lieu de “masturbation” par exemple brouille aisément les logiciels de modération d’Instagram…