Les menaces des autorités de Bâle à propos de l’organisation du combat dans leur ville, suivi de l’étonnant message d’apaisement de Booba, n’auront pas calmé la tension entre ce dernier et Kaaris dans leur quête de victoire lors de l’affrontement final dans l’octogone…

Après l’avertissement des dirigeants bâlois, qui ont prévenu qu’ils souhaitaient un évènement sportif dans leur ville, et en interdiraient l’organisation “si le sport n’est pas au premier plan”, Booba avait publié un surprenant message sur ses réseaux sociaux. Le Duc rappelait que ce projet sportif demandait abnégation et sacrifices, avant d’encourager son adversaire, Kaaris, et d’imaginer même une nouvelle collaboration entre eux après le combat. Un message surprenant quand on connaît l’animosité qui habite les 2 rappeurs, mais les menaces de la ville de Bâle avait laissé à penser que Booba en avait tenu compte…

À LIRE AUSSI: La ville de Bâle prête à annuler le combat Booba-Kaaris ?

C’était sans compter sur la haine viscérale qu’entretiennent les 2 artistes et futurs combattants. Quelques heures seulement après avoir posté sur Insta son message lui donnant “bonne conscience”, les hostilités reprenaient.
L’un et l’autre s’envoyaient à nouveau leurs petites piques, mais quelques jours plus tard, ce sont une nouvelle fois les mères de leurs enfants qui étaient visées, et donc utilisées pour blesser l’autre. La piraterie n’est jamais finie !

À LIRE AUSSI: Booba : l’étonnant message d’apaisement envoyé à Kaaris !

Ainsi Booba mais aussi ses supporters (ses pirates), qui le soutiennent inconditionnellement, postaient des messages rappelant des histoires déjà plusieurs fois évoquées. On note notamment les mensonges, selon eux, de Kaaris sur sa collaboration avec Booba, mais surtout un dossier plus sensible : Linda, la compagne et mère de la fille du rappeur de Sevran qui serait fan de Booba ! Plusieurs messages ou vidéos (datant souvent de 2011), de la jeune femme parfois hystérique à l’écoute des sons de B2o, qui avaient ainsi déjà été publié, réapparaissent…

De son côté, Kaaris qui a dévoilé une image d’un nouveau projet de film avec Olivier Marshall sur Insta, suit le même programme et revient piquer Booba avec des images et vidéos de son ex, et mère de ses enfants, Patricia Vinces qui fricote avec d’autres hommes. Pour accompagner ses posts, on notera les termes et autres détournements de slogan quand il évoque la famille de Booba : “Chupa Girl, “Chupa Family ou encore “La puterie n’est jamais finie” quand il s’agit d’évoquer les sorties, les agissements et autres tenues l’ex de Booba, tout en revisitant l’expression favorite du clan 92i.