Le champion du monde de Fortnite victime de swatting…

Jeune américain de 16 ans, Bugha, de son vrai nom Kyle Giersdorf, a été victime de swatting, une pratique qui amène une intervention violente de la police.

Un peu plus de 2 semaines après sa victoire lors du 1er championnat du monde de Fortnite organisé à New York, Bugha a vécu une drôle de mésaventure sans doute causée par la jalousie. Agé de 16 ans, le jeune homme a en effet été victime de swatting, une pratique de plus en plus répandue qui consiste à appeler la police avec un numéro intraçable afin de faire croire à un crime commis par une personne, en donnant son adresse. C’est ce qu’il est arrivé il y a quelques heures à Bugha, qui a vu débarquer chez lui plusieurs unités du SWAT, évidemment armés jusqu’aux dents. En plein streaming, il a alors logiquement cessé de diffuser pendant quelques instants avant de revenir et de raconter cette histoire à ses spectateurs. Fort heureusement, l’un des officiers présents l’aurait reconnu, comprenant qu’il ne s’agissait de rien d’autre qu’un canular malveillant.

De plus en plus répandu, cette méthode peut se révéler potentiellement mortelle. En décembre 2017, un joueur américain de Call of Duty avait été victime de swatting et avait été la victime d’un tir par erreur d’un policier. L’auteur de l’appel, rapidement retrouvé, a d’ailleurs écopé de 20 ans de prison en avril, symbole de la lutte contre cette nouvelle mode. En France, le streamer Bibix en avait également été la victime en 2015, diffusant son arrestation alors qu’il était en pleine partie devant près de 3 000 personnes.