La ministre de la Culture, Meriem Merdaci, a démissionné samedi 24 août, au surlendemain de la mort de 5 personnes dans une bousculade à l’entrée du concert évènement de Soolking à Alger…

Jeudi 22 août, l’Algérie était endeuillée par la mort de 5 jeunes Algériens, âgées de 13 à 22 ans, dans une bousculade à l’entrée du concert de Soolking, annoncé depuis des mois et senser être en événement national… Face à ce drame, la présidence algérienne a annoncé la démission de la ministre algérienne de la Culture, Meriem Merdaci après seulement 24 jours à la tête du ministère. Un communiqué de la présidence diffusé par Canal Algérie a bien annoncé que “Meriem Merdaci a présenté sa démission au chef de l’Etat par intérim Abdelkader Bensalah qui l’a acceptée”. 

À LIRE AUSSI: Soolking : une bousculade à l’entrée de son concert à Alger fait plusieurs morts

Avant la Ministre, c’était le directeur général de l’Onda (l’Office national des droits d’auteurs), chargé d’organiser le concert, Sami Bencheikh El Hocine, qui a été limogé dès lendemain de l’événement, par le Premier ministre algérien Noureddine Bedoui, en fonction depuis le 12 mars 2019. Les proches des victimes et de nombreux Algériens ont critiqué l’organisation de ce concert dans ce Stade du 20-Août-1985. Une mauvaise organisation qui serait directement liée à l’accident tragique. Le parquet d’Alger a annoncé l’ouverture d’une enquête qui doit “déterminer les responsabilités et les circonstances de cet accident”.
C’était le seul et unique concert prévu en Algérie par la star du pays, Soolking. Ce dernier a mis un message sur Instagram, touché et attristé par cette situation, et assure qu’il n’était pas au courant au moment du concert, auquel cas il ne serait jamais monté sur scène… Il a depuis effacé toutes ses autres photos sur IG et revête un rond noir comme photo de profil. Le rappeur et ami de Soolking, Fianso, d’origine algérienne également, a aussi adressé ses condoléances via sa story Insta et a annulé ses shows à lui, prévu également à Alger.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

J’ai appris avec effroi le décès de 5 innocents à la suite d’une bousculade qui s’est produite peu avant 20:00 à l’extérieur du stade hier soir. A cela s’ajoute un nombre important de blessés. C’est une tristesse incommensurable qui nous a tous envahi à l’annonce de cette tragédie. Nous sommes tous dévastés et sous le choc mais nous savons que ce n’est rien devant la douleur que peuvent ressentir les familles et les proches des victimes. Ni moi ni les artistes m’accompagnant sur scène n’ont eu connaissance de ce drame et ses douloureuses conséquences avant et pendant le concert ce qui explique le fait que nous ayons continué notre prestation. Aucun de nous n’aurait mis un pied sur scène ayant cette funeste nouvelle. Nous partageons la peine des familles des victimes et prions dieu le miséricordieux pour qu’il les accueille dans son vaste paradis. Nous savons qu’aucun mot ne pourra soulager la douleur des familles et nous sommes de tout cœur avec eux ان لله وان اليه راجعون A dieu nous appartenons et à lui nous retournons ????????. لقد تلقيت الخبر بصدمة عن وفاة 5 أشخاص أبرياء نتيجة التدافع الذي حدث قبل الساعة 8 مساءً خارج الملعب الليلة الماضية ،يضاف إلى ذلك عدد كبير من الجرحى قد غزانا حزن لا حصر له ، لنا جميعا عند الإعلان عن هذه المأساة. كلنا مصدومون من الحدث و متألمون ، لكننا نعرف أنه لا شيء أمام الألم الذي يمكن أن تشعر به أسر وأقارب الضحايا. لم أكن أنا ولا الفنانين الذين رافقونني على المسرح على دراية بهذه الحادثة وعواقبها المؤلمة قبل وأثناء الحفل الموسيقي مما يفسر استمرار أدائنا . لا أحد منا كان قد صعد على خشبة المسرح لو كنا بدراية بهذا الخبر القاتل. نشارك عائلات الضحايا في أحزانهم ونطلب من الله الرحمن الرحيم للترحيب بهم في جنته الواسعة. نحن نعلم أنه لا توجد كلمة يمكن أن تخفف من آلام العائلات ونحن بكل إخلاص معهم إنا للّه و إنا إليه راجعون

Une publication partagée par soolkingofficiel (@soolkingofficiel) le

Le chef de l’État par intérim depuis le , Abdelkader Bensalah, a chargé Hassane Rabehi, ministre de la Communication et porte-parole du Gouvernement, d’assurer l’intérim à la tête du ministère de la Culture en remplacement de Meriem Merdaci, jusqu’à la désignation d’un remplaçant.