Au sujet de son passage dans le milieu du porno, Mia Khalifa a dévoilé qu’elle s’était sentie particulièrement intimidée devant les producteurs de la célèbre vidéo controverse du hijab…

La célèbre ancienne pornstar enchaîne les interviews. Après s’être entretenue durant une heure avec l’influenceuse Megan Abbott, avec qui elle avait évoqué son ‘petit’ salaire et son départ du monde du X après à peine une année d’exercice en 2014, elle s’est encore livrée lors d’une autre interview, avec la BBC cette fois. Dans l’émission BBC HARDtalk diffusée à la télévision anglaise, l’ancienne actrice (reconvertie dans le journalisme sportif) libanaise a révélé ce qui l’avait poussé à accepter de tourner la scène de sexe qui l’a fait connaître, et sûrement l’une des plus controversées de ce milieu : celle où elle porte le hijab islamique lors d’un plan à 3. Un long-métrage avec lequel elle a acquis une notoriété assez rapide, mais également de nombreuses critiques d’écrivains et de personnalités religieuses ainsi que des menaces de mort de la part d’intégristes musulmans du monde entier.

À LIRE AUSSI: Mia Khalifa dévoile le montant de son salaire dans le X !!!

Face à Stephen Sackur, le présentateur d’HARDtalk, elle a avoué qu’elle connaissait le danger encouru, mais allait céder à la pression ambiante, notamment quand on veut se faire un nom et continuer à travailler : “I verbatim told them, “You guys are going to get me killed […] I was scared. I knew that if I said no, it would. You know, they are not going to force you to do it, at that point that’s rape. No one is going to force you to have sex. But I was still scared” (Je leur ai dit texto : “Vous allez me faire tuer les gars”. Mais j’étais intimidée, j’avais peur. Je savais que si je disais non… Vous savez, ils ne vont pas te forcer à le faire, sinon c’est un viol. Personne ne va te forcer à avoir des relations sexuelles. Mais j’avais quand même peur…).

Lorsque la scène avait été rendue publique, le producteur avait été enregistré alors qu’il s’exprimait au sujet de cette scène controversée : “We weren’t trying to exploit [Khalifa’s ethnicity]. We wanted to embrace it. No one could have anticipated the negativity surrounding it.” (Nous n’essayions pas d’exploiter l’appartenance ethnique de Mia. Nous voulions l’embrasser. Personne n’aurait pu anticiper que cela irait aussi loin). Après les menaces de Daesh, Mia Khalifa révéle également qu’elle continuait à recevoir des menaces de décapitation en ligne ainsi que des messages l’avertissant qu’elle irait en enfer.