Vegedream : notre interview “Le jour où” – “C’était voler des téléphones ou mourir de faim” [Vidéo]

Un peu plus d’un mois après la sortie de son nouvel album Ategban, Vegedream a accepté de répondre à notre interview Le Jour Où. Son succès en 2018, ses projets, ses galères, l’artiste originaire d’Orléans s’est livré au micro de RAPRNB…

S’il restera pour toujours celui qui aura fait danser la France au moment du 2nd sacre des champions du monde de football, Vegedream est désormais définitivement passé à autre chose, quitte même à avouer publiquement qu’il faisait une sorte d’“overdose” de son titre certifié single de platine. Après plusieurs collaborations à succès entre la fin de l’année 2018 et le début de l’année 2019, il avait ainsi annoncé au mois de juin la sortie d’un nouveau projet intitulé Ategban pour le 12 juillet. Un opus sur lequel figure notamment Ninho, Alonzo, RK ou encore Dadju, mais aussi Damso sur le morceau Personne, un gros titre accompagné d’un clip qui cumule aujourd’hui près de 4 millions de vues sur YouTube.

À LIRE AUSSI: Vegedream lâche son nouvel album Ategban avec Damso, Ninho… [Sons]

Dans cet entretien, nous avons pu revenir avec lui sur de nombreux dossiers, depuis ses galères et les doutes qui ont émaillé son début de sa carrière, aux bons moments, ainsi que son rapport avec son pays d’origine, la Côte d’Ivoire. Vegedream évoque d’ailleurs les circonstances très particulières de son retour à Gagnoa alors qu’il était tout jeune. Il parle également de sa relation avec Joé Dwèt Filé, qui écrivait pour lui avant de se lancer définitivement dans la musique ou encore de Dj Kabongo, son producteur de toujours qui a cru en lui alors même qu’il n’avait pas “percé” et à qui il a offert récemment une Mercedes après une promesse datant d’il y a une dizaine d’années. Enfin, il aborde quelques conneries qu’il a commises à l’adolescence et dont il a choisi de parler librement sur ce nouveau projet. Bref, c’est un Vegedream libre qui a répondu à nos questions.

Vegedream – Le jour où :