L’auteur du hit Trap Queen en 2014, Fetty Wap n’en est pas à son 1er fait d’arme en matière de faits divers. Cette fois, il s’est fait arrêter pour avoir tabassé les employés d’un hôtel de Las Vegas…

S’il a su placer quelques hits durant sa jeune carrière, entre Trap Queen en 2014, puis 679 et My Way en 2015, Fetty Wap a été moins performant ces dernières années. Sauf peut-être dans les colonnes faits divers des journaux et sites web. Impliqué dans une histoire d’agression physique sur une jeune femme qui tournait dans un de ses clips en juin 2019, après l’avoir ramenée dans une maison louée sur Airbnb à Hollywood Hills pour poursuivre la fête, celui qui avait été sélectionné parmi les Freshmen de l’année 2015 par le magazine XXL avait été entendu par la police. Alors qu’une vidéo montrant toute l’agressivité du Mc de Paterson dans le New Jersey avait été publiée par le site TMZ, l’affaire n’a toutefois pas fait plus de bruit, mais une enquête est toujours en cours.

En 2017, il avait été arrêté en pleine course de voitures dans New-York, alors qu’il était complètement ivre. A bord de sa Mercedes, à 1 heure du matin, il avait été contrôlé à plus de 160 km/h dans une zone limitée à 80, sur une autoroute traversant Brooklyn. Arrêté par la police, il avait présenté un permis de conduire expiré, et avait échoué les tests de sobriété qui lui avaient été demandés d’exécuter. Au total, ce sont plus de 12 charges qui avaient été retenues contre lui (mise en danger d’autrui, défaut de permis de conduire, conduite dangereuse, non respect du code de la route…). Il avait été libéré sous caution…

fetty mercedes 2015

Cette fois, il s’agit d’un nouveau cas de violence, mais sur les employés et notamment le concierge en charge d’un hôtel de Las Vegas : le fameux Mirage Hotel & Casino. Selon les témoins, le rappeur aurait frappé les 3 individus dans une bagarre ce dimanche 1er septembre au petit matin. Les membres de la sécurité de l’hôtel seraient intervenus pour se saisir de Fetty Wap (28 ans) jusqu’à l’arrivée des forces de l’ordre.
Placé en garce à vue pendant plusieurs heures avant d’être relâché, il aurait été retenu pour 3 cas de coups et blessures. En effet, l’anecdote veut qu’il soit accusé d’avoir porté 3 coups, mais 3 coups qui ont atteint leur cible !

A suivre…