Alors qu’il s’apprêtait à tirer un pénalty, l’attaquant de l’Inter Romelu Lukaku a subi de nombreux cris racistes de la part de certains supporters de Cagliari.

C’est une nouvelle affaire de racisme qui risque d’agiter le monde du football et ne va clairement pas améliorer la réputation des supporters italiens. Alors que son nouveau club, l’Inter Milan, se déplaçait ce dimanche soir en Sardaigne afin d’y affronter Cagliari, Romelu Lukaku s’apprête à s’élancer pour tirer un pénalty, qu’il va d’ailleurs marquer pour donner la victoire à son équipe. Sauf qu’avant de s’élancer, l’international Belge et ancien joueur de Manchester United va subir de nombreux cris de singes, assez bruyant pour que le joueur et ses coéquipiers l’entendent.

Le défenseur intériste Milan Skriniar va d’ailleurs se tourner vers les supporters incriminés après le but, le doigt sur la bouche, quand Lukaku se contentera lui d’un regard noir. De nombreuses vidéos filmées en tribune ont d’ailleurs été diffusées sur les réseaux sociaux dans la foulée. Ce n’est d’ailleurs pas la 1ère fois que les supporters de Cagliari se font remarquer négativement, puisqu’ils avaient été impliqués l’an dernier dans la fameuse affaire Moïse Kean, lançant encore une fois des cris de singes à destination du jeune attaquant qui avait inscrit un but en fin de match.

Si les joueurs intéristes ont visiblement bien entendu les cris, les joueurs de Cagliari n’ont eux pas bougé afin de demander l’arrêt de bruits racistes. L’arbitre n’a pas non plus demandé l’arrêt du match comme le réclame désormais la FIFA, et il est peu probable que la Ligue italienne ne prenne de sanctions comme ce fut le cas à l’époque de l’affaire Moïse Kean, où les officiels présents avaient déclaré “ne rien avoir entendu de répréhensible”…