Enième rebondissement dans le dossier Valentin Rongier. Alors qu’aucun accord n’avait été trouvé avant la fin officiel du mercato, l’OM a profité d’un joker offert à chaque club pour recruter le joueur nantais.

C’est la fin d’une feuilleton qui aura animé largement le mercato estival marseillais. Alors que les Olympiens avaient officialisé le départ de leur milieu de terrain brésilien Luiz Gustavo vers Fenerbahce, l’OM comptait officialiser avant la fin de la période des transferts l’arrivée du capitaine du FC Nantes. Problème, les 2 clubs n’ont pas réussi à se mettre d’accord avant le 3 septembre, date de clôture du mercato, provoquant la colère des supporters marseillais. Finalement, c’est grâce à la possibilité d’un joker offert à tous les clubs français jusqu’au 1er janvier que Rongier s’est engagé avec Marseille. Le transfert est estimé à 13 millions d’euros et Marseille devra verser 50% des bénéfices d’une potentielle revente, un montant plafonné à 8 millions. Le président Nantais a d’ailleurs taclé les dirigeants marseillais après la confirmation de l’opération, affirmant “ne pas avoir été respecté” lors de cette transaction.

Toujours sans club à l’issue de la fin du mercato, Hatem Ben Arfa s’est justifié sur Instagram. Evoqué du côté de la Fiorentina et en Turquie, l’ailier de 32 ans a affirmé qu’il n’avait pas reçu d’offre assez excitante pour l’intéresser, avec une métaphore plutôt surprenante : “Aucun challenge qui m’a été proposé ne m’a excité. C’est comme avec une femme, si elle ne t’excite pas, laisse tomber mon frère”. Il faudra désormais attendre quelques semaines avant de revoir Ben Arfa sur un terrain, à moins que l’ancien lyonnais n’opte pour une destination exotique. Il pourrait toutefois faire le bonheur de plusieurs clubs français en manque de créativité offensive, lui qui a démontré qu’il n’avait rien perdu de sa percussion et de sa technique malgré une attitude souvent pointée du doigt.

Ben A