Gims s’exprime pour la 1ère fois sur le combat Booba vs Kaaris [Vidéo]

Lors de son passage en direct dans l’émission Les Grandes Gueules de RMC mercredi 4 septembre, Gims a abordé le sujet de l’Octogone tant attendu entre Booba et Kaaris… Mais aussi l’incendie de son bateau en Corse cet été. Etait-ce un piège qui lui aurait été tendu ?

Ça va en rester là…”

Interrogé à propos de l’univers du rap game, Gims ne pouvait pas passer à coté de la fameuse question Booba / Kaaris. Lui-même en beef avec Booba, le chanteur et ex-membre de la Sexion d’Assaut a-t-il choisi son camp ? A-t-il des informations que le public et les médias ne détiennent pas ? Meugui a expliqué ne jamais avoir cru à l’octogone : Je ne pense pas que ça aille super loin, ça va en rester là à mon avis […] Par contre, je pense que c’est réel, je ne pense pas que ce soit du marketing à leur niveau ! Apparemment, il est annulé ce combat que tout le monde attendait ! […] Au bout d’un moment, on aurait bien aimé voir ce que ça pourrait donner ! C’est une curiosité, en plus c’était sur un ring, avec un arbitre, c’est mieux que dans un aéroport ou dans la rue !Les journalistes lui demandent ensuite s’il a choisi son camp, à demi-mots Gims confie : Je suis un peu plus proche de Kaaris, quand même”. Difficile qu’il en soit autrement après des années de piques envoyées sur les réseaux entre lui et le Duc !

À LIRE AUSSI: Gims sauvé d’un yacht en flammes au large de Bonifacio ! [Vidéo]

Je suis un peu plus proche de Kaaris…”

L’artiste a également raconté l’incendie du yacht qu’il avait loué en Corse le 26 août. Le rappeur a évoqué la panique que l’incident a générée à bord, et qui l’a empêché d’assister à l’enterrement de son ami Dj Arafat en Côte d’Ivoire. Gims a confié ses soupçons quant à un possible piège qui lui aurait été tendu : “Tout se passait bien, ciel bleu, eau turquoise, magnifique, on se baignait. On remonte sur le bateau, on reprend la route et d’un coup ça sent le cramé. On commence à chercher ce qu’il se passe, et de la fumée noire commence à sortir de l’arrière du bateau.” Gims était à bord avec 3 amis et 2 membres d’équipage. “Le capitaine avait les yeux rouges, en train de crier “Mayday, mayday”, des mots que je n’avais jamais entendus en vrai, que dans les films . Je commence à nager, dans ma tête je commence à devenir fou, je me dis  : “Il y a des requins […] Est-ce qu’on a voulu me piéger ? Je me suis posé un tas de questions”.