Après que tout le monde se soit étonné de ce drôle de fait divers, découvrez les images inédites du vol d’une œuvre de Banksy en plein Paris, en pleine nuit, le week-end du 1er août ! 

La séquence assez hallucinante a été filmée en plein milieu de la capitale française ! BFMTV a publié une vidéo de la scène de vol tournée par une habitante voisine du Centre Georges Pompidou, situé dans le 4ème arrondissement. “Pompidou” comme le surnomme les Parisiens est un établissement polyculturel entièrement voué à la création moderne et contemporaine. Un prestige pour des artistes d’y exposer, mais de nombreuses créations sont aussi à découvrir aux abords du centre. C’est le cas de Banksy, le célèbre artiste britannique anonyme, réfractaire aux modes classiques d’exposition. Cet homme (ou femme) mystérieux, issu de la street culture et du graffiti, et qui travaille à garder son identité secrète, aime faire passer des messages via ses créations graphiques qui mêlent messages politiques, humour et poésie. Comme pour le tag ou le graff, il s’exprime uniquement dans les lieux publics. Paris, comme New York ou encore Bristol abritent de nombreuses œuvres de l’artiste, qui – même réalisées dans la rue en contradiction de la loi – prennent une valeur considérable.

À LIRE AUSSI: Banksy : le street-artiste investit les rues de Paris ! [Photos]

Banksy avait lui-même confirmé être l’auteur de 9 œuvres dans les rues de Paname. Il avait posté chaque jour des nouvelles photos sur son Instagram lors de son séjour parisien. Cet œuvre dérobée près du centre avait été réalisée en 2018, pour les 50 ans de mai 1968. Le graffiti, un petit rat, figurait à l’arrière d’un panneau de signalisation au 36 rue Rambuteau, dans le 3e arrondissement de Paris. Sachant qu’un dessin de l’artiste peut se vendre jusqu’à 1,2 millions d’euros, si l’œuvre n’est pas en sécurité (dans un musée ?), elle peut attirer les convoitises. Le risque est de vol est donc énorme…
Ce week-end, un petit malin a donc eu la bonne idée de s’approprier la création de Banksy. Et en effet, après la stupéfaction générale, une vidéo montre bien un voleur en train de dérober le graffiti du célèbre artiste de rue… A la caméra, une habitante qui filme sa rue à 3 heures 30 du matin. Elle s’interroge : “Il enlève ou il repeint ?”. La Parisienne assiste bien au vol du célèbre graffiti représentant un rat vêtu d’un foulard. Diffusée le 5 septembre, la vidéo a été tournée lundi 2 septembre vers 3h du matin, selon BFMTV. La riveraine a été réveillée par le bruit dans la rue. Un individu sur une nacelle vêtu d’un gilet jaune, comme un technicien ou un employé municipal, œuvrant sur le panneau où se trouve l’œuvre de Banksy.

Comme l’œuvre n’appartenait pas au Centre Pompidou, ni à personne sauf peut-être à son auteur, le musée n’était pas en mesure de déposer plainte pour le vol du dessin. Mais le centre a tout de même porté plainte pour la dégradation du panneau de signalisation qui servait de support au graffiti. En réalité, l’œuvre de Banksy, un petit rat, journal à la main à l’entrée de la Bibliothèque Publique d’Information était là pour rappeler que “les luttes sociales passent aussi par la connaissance de la société et par la culture, se rebeller oui, mais avec les bonnes armes !”, comme le précisait l’artiste sur IG.  Il précisait également que son dessin était pour rappeler les “50 ans depuis le soulèvement de Paris en 1968. Le lieu de naissance de l’art du pochoir moderne”. Le pochoir, un moyen d’expression qu’utilise particulièrement l’artiste.