Après son passage sur RMC, dans Les Grandes Gueules, Gims continue sa promotion quelques semaines de son concert évènement au Stade de France, le 28 septembre. Ainsi, il était de passage dans les studios de RTL, ce samedi 7 septembre, où il a évoqué un nouveau projet caritatif…

Il y a quelques semaines Gims nous offrait un nouveau clip, tourné à Lyon en compagnie d’une star de la pop internationale, Sting, pour leur collaboration sur le morceau Reste. Un peu plus tard, l’auteur de Bella, ou Sapé comme jamais, était à l’antenne de RMC où il s’exprimait sur Booba, Kaaris et leur octogone, et racontait ce qu’il a vécu en Corse lors de l’incendie de son bateau. Il évoquait même, dans Les Grandes Gueules, l’hypothèse d’un piège…

À LIRE AUSSI: Gims s’exprime pour la 1ère fois sur le combat Booba vs Kaaris [Vidéo]

Au micro de RTL, ce 7 septembre, Meugui revenait sur sa participation à L’aventure Robinson aux Iles Fidji et sur le retour de la Sexion d’Assaut, mais surtout il abordait un tout autre sujet, en annonçant qu’il avait la volonté de concevoir un projet similaire ce que sont Les Enfoirés au profit des Restos du cœur. Il semble donc vouloir lancer en 2020 un album et un concert/spectacle télévisé au profit des enfants d’Afrique, en partenariat avec TF1 et Unicef. Un programme qu’il voudrait intitulé : Les 13 salopards. Ça s’appellera les 13 salopards. Il y aurait 13 personnes, des artistes que je vais choisir moi-même.” Un titre qui résonne comme un clin d’œil ou petite pique à la troupe des Enfoirés :  “Il n’y a pas de mauvaise concurrence pour faire le bien […] Je pense qu’il faudrait qu’on rentre tous en concurrence. Les Enfoirés, ça fait longtemps qu’ils font ça. Ça tue ce qu’ils font, c’est super lourd, j’ai envie de faire un truc similaire…”
Originaire de RDC et capable de remplir des stades en Afrique, l’ex-membre de la Sexion d’Assaut souhaite ainsi contribuer à aider l’Afrique. Il imagine ce projet réunissant des artistes comme M. Pokora, Jenifer, Vitaa, Slimane, ou encore son frangin Dadju, mais aussi des personnalités qui ne seraient pas des chanteurs. “J’aimerais ramener les artistes en Afrique, dans des pays à chaque fois qu’on choisirait. Je veux que ça soit pour les enfants, l’eau potable en Afrique. Ce show permettra de récolter des fonds, on travaillera avec l’Unicef directement…”
Comme pour Les Enfoirés, les personnalités seraient réunis sur un album, porté par un single fort, puis en tournée pour un spectacle qui pourrait être enregistré en France ou en Afrique, chaque année dans un pays différent, pour être ensuite diffusé en télé. Lié à l’Unicef, les bénéfices de cette opération permettraient par exemple de développer l’accès à l’eau, cause majeure de la mortalité dans de nombreux pays d’Afrique.

Et The Voice alors ?

A l’occasion de ce passage du RTL, Gims est également revenu sur la proposition qui lui avait été faite de participer au jury de The Voice, toujours sur TF1. Ce qu’il avait refusé. L’artiste installé au Maroc s’est justifié : “On en a parlé, je devais le faire, c’est vrai, mais rien n’était validé, rien n’était annoncé. Ça a fuité. Je ne pouvais pas le faire avec la tournée, l’album… Je n’aurais pas pu m’engager là-dedans…” Alors qu’il s’est toujours dit fan de ce genre d’émission, il a confié que rien n’était perdu : “C’est une émission que j’aime beaucoup. Je la trouve top, elle reste réelle. The Voice, ça porte bien son nom. C’est une émission que je respecte. Peut-être l’année prochaine.
Par le passé, il avait déjà évoqué le concept de l’émission dans laquelle il se voyait bien dans le rôle du coach : “J’aime beaucoup le concept de cette émission donc j’essaye de la suivre le plus souvent possible. La 1ère fois que j’ai vu The Voice, j’ai trouvé que le concept était juste. Ce n’est pas une émission dans laquelle on peut être déstabilisé par le physique […] Etre coach ne me déplairait pas. J’ai un petit côté mentor. J’aime donner des conseils.