6ix9ine accuse Trippie Redd d’appartenir à un gang devant un tribunal ! [Photos]

6ix9ine a bel et bien témoigné contre 2 de ses anciens partenaires de son gang, qu’il accuse de l’avoir kidnappé. Il en a également profité pour accuser son rival, le rappeur Trippie Redd, d’appartenir lui aussi à un groupe criminel… Il n’a donc pas fini de balancer !

S’il craignait pour sa vie et celle de ses proches, 6ix9ine s’est bien rendu ce 17 septembre devant le tribunal fédéral de Manhattan, installé dans le Thurgood Marshall United State Courthouse. Un témoignage particulièrement attendu à l’occasion du procès de 2 anciens membres de son gang, Anthony “Harv” Ellison et Aljermiah “Nuke” Mack, qu’il accuse de l’avoir enlevé à l’été 2018. Après s’être présenté et avoir confirmé son appartenance à un gang (une groupe criminel) devant la cour, il a affirmé reconnaître ses supposés agresseurs. Il a également été interrogé au sujet de son ancien manager Shotti, et de certains morceaux et clips dans lesquels des menaces étaient proférées et des armes présentes. Plusieurs extraits de ses morceaux ont même été diffusés dans des hauts-parleurs installés pour l’occasion dans le tribunal. 69 a répondu à toutes les questions, pas question pour lui de faire marche arrière…

À LIRE AUSSI: 6ix9ine : 50 Cent affirme que sa carrière n’est pas terminée

Quand 6ix9ine implique Trippie Redd…

Après avoir répondu aux questions de la cour, et sans que personne ne le voit vraiment venir, le rappeur natif de New York va alors accuser Trippie Redd de faire lui aussi partie d’un gang, les Five Nine Brims, qui – comme le sien – dépendent également des Bloods. 6ix9ine semble donc bien décidé à faire tomber avec lui son rival, avec qui il a plusieurs fois collaboré avant que Trippie n’insulte Tekashi 69 suite aux révélations d’agressions sexuelles sur mineure pour lesquelles ce dernier avait aussi été condamné. Des accusations qui ont évidemment agité les réseaux sociaux américains, mais n’ont pour le moment pas provoqué de réactions de la part du principal incriminé.

Pour finir, le rappeur, de son vrai nom Daniel Hernandez, est revenu sur l’organisation de son gang, expliquant que Shotti n’était pas le boss, mais le bras droit de Mel Murda, lui aussi arrêté en novembre. Autant dire qu’il n’a absolument rien caché et devrait revenir dans les prochains jours afin de répondre aux nouvelles questions de la cour, procureurs et des différents avocats. Ce témoignage aura néanmoins permis à 6ix9ine de s’exprimer publiquement pour la 1ère fois, confirmant au passage son entière collaboration avec la justice… Une attitude qui lui vaut désormais le surnom, qui lui a été attribué par de nombreux rappeurs, de “snitch9ine” !