Dans une vidéo publiée sur la chaîne de Gaëlle Garcia Diaz, la youtubeuse de 24 ans EnjoyPhoenix a affirmé ne pas être attiré (physiquement) par un autre youtubeur, et amateur de rap, Seb la Frite, s’attirant les foudres des internautes.

Pour sa nouvelle vidéo, la youtubeuse beauté belge Gaëlle Garcia Diaz a fait appel à une autre youtubeuse bien connue, EnjoyPhoenix. Les 2 jeunes femmes, qui n’avaient jamais collaboré ensemble, se sont ainsi retrouvées pour un “Action ou vérité”, renommé “Tchoin ou vérité” pour l’occasion. Tout au long de la vidéo, qui dure environ 18 minutes, elles se posent mutuellement de nombreuses questions et, pour celles auxquelles elles ne répondent pas, elles doivent se maquiller grossièrement. Au cours de la vidéo, elles vont notamment parler d’autres collègues youtubeurs, et Gaelle Garcia Diaz va alors demander à son amie celui qu’elle trouve le moins attirant. “Il y en a plein… nan mais c’est vrai il y en a plein, après je suis très chiante niveau mec, mais je dirais que celui qui me plaît le moins c’est .. Seb la frite …” Après quelques secondes d’hésitations, EnjoyPhoenix va alors citer le nom de Seb la Frite, spécialisé dans le domaine de la musique et du rap, avant que les 2 n’éclatent de rire ! Gaëlle Garcia Diaz précise tout de même : “Seb on t’adore, tu es trop cool, mais on ne te sucera jamais la bite” !

Les internautes réagissent…

Une petite phrase (et une grande rigolade) qui n’ont pas vraiment fait rire les internautes, qui se sont largement mobilisés pour défendre le jeune youtubeur, injustement attaqué selon eux. Et si certains ont évidemment expliqué leur mécontentement calmement, d’autres l’ont défendu, assurant qu’il s’agissait d’un simple avis et surtout, d’une vidéo à but humoristique…

EnjoyPhoenix et Seb réagissent…

Après la polémique, EnjoyPhoenix a décidé de réagir sur les réseaux sociaux, publiant un communiqué en story Instagram. Au-delà des critiques, elle a choisi de dénoncer (et d’afficher) plusieurs commentaires particulièrement haineux qu’elle a reçu. Visiblement touchée, elle pose une question et interroge sur la violence des propos que tiennent certains twittos : “Que-ce qu’il se serait passé si je n’avais pas été soutenue e entourée à la lecture de ces tweets ? (qui ne sont d’ailleurs qu’une infime partie du lynchage actuel). Combien faut-il de drames pour que chacun prenne conscience du poids des mots ?” Le principal concerné, Seb la Frite, a également tenu à calmer les choses sur Twitter, demandant à sa communauté de ne pas s’en prendre aux 2 jeunes femmes.