Tandis que les morceaux d’Aya Nakamura et MHD résonnaient dans les derniers épisodes d’Elite, ce sont 2 autres rappeurs français qui apparaissent dans un épisode d’une autre série : The Boys.

Dans la saison 2 de la série espagnole Elite, disponible depuis début septembre, nous avions donc eu la surprise d’entendre La puissance de MHD et Djadja d’Aya Nakamura dans 2 épisodes. Et alors que la musique urbaine française a atteint la péninsule ibérique au point d’apparaître sur la bande-son d’une des séries phares de la région, d’autres rappeurs ont conquis les States pour habiller musicalement une séquence d’une autre série. En l’occurrence, il s’agit cette fois de la série super-héroïque américaine The Boys diffusée depuis la fin du mois de juillet 2019 sur Amazon Prime Video. Basée sur la bande-dessinée trash et satirique du même nom, de Garth Ennis et Darick Robertson, cette série à l’humour déjanté, raconte l’histoire des héros cyniques et totalement égocentriques, psychopathes, voire complètement tarés, et à l’humeur anarchiste, qui doivent sauver le monde…

Aya Nakamura et MHD dans la saison 2 de la série Elite !

Dans le 2ème épisode de la 1ère saison de The Boys, série qui est un grand succès pour la plateforme et qui dévoile donc la vie de super-héros d’un genre jamais imaginé jusqu’ici, on peut donc entendre du rap français. Ainsi, quand un personnage surnommé le Français, un tueur et ancien trafiquant d’armes, apparaît à l’écran, c’est la voix de Guizmo, avec son morceau Dans ma ruche (extrait de son album du même nom, en 2014), qui résonne en fond sonore. Une consécration.

https://youtu.be/IOnietDmHvo

Mais ce n’est pas le seul morceau de rap français, qui apparait dans cet épisode. Autre consécration, on peut aussi écouter Youssoupha, avec le titre La foule (tiré du projet , en 2011), un peu plus tard, dans une autre séquence consacrée à ce fameux Frenchie.

Dans l’ensemble, la BO de The Boys est aussi électrique qu’éclectique, et se compose, outre le rap français sur l’épisode 2, de morceaux rock et pop. On y retrouve The Clash, Iggy Pop, Jane’s Addiction, R.E.M., The Shadows, The Damned, Air Supply, mais aussi la soul avec Bill Withers, ou la J-Pop de Boys And Men.